Archives - actualitésDécès de la professeure émérite Anita Caron

C’est à regret que nous vous annonçons le décès d’une des membres fondatrices et première directrice de l’Institut de recherches et d’études féministes, la professeure Anita Caron, survenu le 22 juillet 2016 à Montréal.

Madame Caron a été de l'équipe fondatrice du Département de sciences religieuses de l'UQAM en 1969. Elle a également été de l'équipe fondatrice du Groupe interdisciplinaire d'enseignement et de recherche féministes (GIERF - 1977) qui deviendra en 1991 l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF) et dont elle sera la première directrice (1991-1993). Une bourse d'études porte d'ailleurs son nom: la bourse du Fonds Anita Caron/IREF de la Fondation UQAM. Elle a assumé la présidence du Centre interdisciplinaire sur l'évaluation sociale des technologies (CIEST 1984-1989). Au moment de prendre sa retraite en 1993, elle a accepté la présidence du Réseau québécois des chercheuses féministes, fonction qu’elle occupera jusqu’en 2000.

Tout au long de sa carrière à l'UQAM, elle a assumé de multiples responsabilités administratives: directrice de différents modules, directrice du Département de sciences des religions, vice-doyenne à la Faculté des sciences humaines, etc. Elle a également été membre de la Commission des études (1985-1989) et du Conseil d'administration de l'UQAM (1977-1979). En plus de ses nombreuses activités d'enseignement, elle a poursuivi d'importants travaux de recherche sur des sujets aussi variés que le développement moral de l'enfant et l'enseignement de la philosophie aux enfants, les femmes et leur participation au pouvoir dans l'Église, l'économie sociale et la lutte contre l'appauvrissement des femmes. 

Un hommage en sa mémoire a eu lieu le 28 septembre 2016 à l'UQAM

Les textes de cet événement sont disponibles ici

Notre membre honoraire Micheline Labelle signe «Les partis politiques face aux modèles d’immigration et d’intégration», Le Devoir, 14 août 2018

Rachel Chagnon, directrice de l'IREF, et Sandrine Ricci, chargée de cours à l'IREF, sont citées dans «La riposte d’une Parisienne à des commentaires désobligeants devient virale», Le Devoir, 1er août 2018

Rachel Chagnon était également à l’émission «Le 15-18», pour discuter du «Dépôt d’une loi sur le harcèlement de rue en France» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 1er août 2018 (à 16h38). Elle est aussi citée dans l'article «Mouvement #MOIAUSSI Pour que les victimes comptent vraiment», La Presse+, 30 juillet 2018

Lori Saint-Martin, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, écrit à son tour un texte dans Le Devoir «De la responsabilité des écrivains» suite à la démission de la directrice de la revue XYZ «refusant de cautionner un texte du prochain numéro dont la chute raconte une scène d’agression sexuelle». Le Devoir, 28 juillet 2018

Isabelle Boisclair, membre associée à l’IREF et professeure à l’Université de Sherbrooke, publiait le texte «Représentation du viol en littérature: pour dire quoi?» Le Devoir, 27 juillet 2018

Martine Delvaux, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, répondait aux questions dans l'article «Comment parler des violences faites aux femmes en littérature?» Le Devoir, 26 juillet 2018

Mélanie Millette du Département de communication sociale et publique et Rachel Chagnon, directrice de l’IREF, sont citées dans «La pilosité exposée dans une publicité», Le Devoir, 5 juillet 2018

Archives

 
IREF25 web