Archives - actualitésAppel de textes et d'oeuvres, Vol. 22, revue FéminÉtudes

APPEL DE TEXTES ET D’ŒUVRES pour la revue FéminÉtudes, Volume 22, parution à l’hiver 2018 - Date de tombée : 15 juin 2017

CORPS / RÉSISTANCES

Pour le 22e numéro, le thème Corps / Résistances se veut étendu et ouvert afin de permettre une plus grande diversité de contenu.

corps fragmenté ; corps marchandise ; corps altérisé ; corps genré ; corps jouissif ; corps colonisé ; corps queer ; corps approprié ; corps animalisé ; corps vieillissant ; corps médicalisé ; corps émancipé ; corps gros ; corps tatoué ; corps fantasmé ; corps disparu ; corps exhibé ; corps arme ; corps consentant ; corps suspect ; corps stérilisé, corps normalisé ; corps muet ; corps violenté ; corps autodéterminé ; corps jeune ; corps racisé ; corps performé ; corps dansé ; corps voilé ; corps célébré… corps résistants.


feminetudes no22 appel15juin

La thématique du corps pourrait appeler à maintenir l’idée que les femmes sont perpétuellement cantonnées à leurs fonctions corporelles, un procédé qui s'apparenterait à celui de nos oppresseurs : cependant, nos corps sont aussi le lieu et l’espace symbolique de nos résistances. Nous portons en nous l’héritage des combats féministes précédents qui ont fait du corps des femmes une lutte cruciale et non moins toujours actuelle : accès à l'avortement menacé, contrôle accru des moyens de contraception, diktats de beauté, réassignation sexuelle, stérilisation forcée...

Dans un contexte socio-politique où les corps marginalisés font l’objet d’enjeux de pouvoir et de contrôle, nous souhaitons donner la parole aux voix dissidentes qui résistent à cet ancrage historique oppressif et qui se réapproprient leur pouvoir d’agir à travers une multitude de corps pensés et vécus comme des médias d’action.

FéminÉtudes est une revue féministe multidisciplinaire autogérée par des étudiant.e.s qui publie un numéro tous les ans depuis maintenant plus de 20 ans. La revue se veut une plateforme de diffusion pour toute personne ayant envie de créer et étant inspirée par un thème sélectionné.

Notez que tous les formats de création sont les bienvenus : illustration, photographie, bande dessinée, poésie, fiction, entrevue, article… Considérant notre désir de publier le maximum de textes et de créations, prenez aussi note que nous établissons une limite d’approximativement 5000 mots en ce qui a trait à la longueur des textes. Quant aux créations ne pouvant être contenues dans une revue papier, comme les formats audio ou vidéo, celles-ci seront mises en ligne sur le site Internet de FéminÉtudes et un court texte pourra être publié au sein de la revue.

Pour nous contacter :
Comme la sélection du contenu se fait de façon anonyme, envoyez deux copies de votre texte ou de votre œuvre à feminetudes.textes@gmail.com : l’une avec vos coordonnées (nom, prénom, téléphone, courriel, et si applicable votre champ d’étude et niveau de scolarité), et l’autre non identifiée. Pour toute question, nous restons disponibles à l’adresse revue.feminetudes@gmail.com, et sur notre page Facebook FéminÉtudes.

Rachel Chagnon, directrice de l’IREF et professeure au Département des sciences juridiques, était à l’émission «Plus on est de fous, plus on lit», pour définir la «complicité» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 18 juin 2018 (à 14h09)

Le Prix du meilleur mémoire 2016-2017 en études féministes de Thomas Lafontaine, diplômé en études littéraires avec concentration en études féministes, fait l'objet d'un article dans l'Actualités UQAM «Un humour émancipateur», 13 Juin 2018

Martine Delvaux, membre professeure en études littéraires, s’entretient avec Nathalie Collard au sujet du livre «Bad féministe, une voix qui dérange» de Roxane Gay, La Presse +, 13 mai 2018

Entrevue avec notre membre Lucie Lamarche, spécialiste du droit de la protection sociale et professeure au département de sciences juridiques, dans le Magazine 100°, «Au Québec, qui protège le droit de tous à l’alimentation ?», 11 mai 2018

Louise Cossette, directrice de programmes à l’IREF et professeure au Département de psychologie, est citée dans l’article «Intérêt croissant pour les études féministes, même chez les hommes», Le Devoir, 3 mai 2018

Archives

 
IREF25 web