Bannière Faculté des sciences humaines Institut de recherches et d'études féministes

Archives - babillard colloque étudiant « Perspective féministes en histoire de l’art » : Repenser les marges

Colloque étudiant «Perspective féministes en histoire de l’art» : Repenser les marges Échéance : 23 décembre 2017


Pour sa deuxième édition, le 9 mars 2018, le colloque « Perspectives féministes en histoire de l’art » entend s’intéresser aux formes d’art se trouvant à l’extérieur du cadre plus classique de la discipline. Au sein de l’histoire de l’art, comme dans plusieurs sphères de la société, les femmes occupent toujours une place marginale et se demander où sont les femmes demeure malheureusement une question pertinente.
Cet évènement est ouvert à toutes les disciplines s’intéressant à la création, qu’elle soit visuelle ou écrite. Cette activité se veut un laboratoire, c’est-à-dire un lieu de partage de l’état actuel des réflexions et des recherches féministes se rapportant au champ des arts.
Les participant.e.s seront invité.e.s à présenter une communication d’une durée maximale de 15 minutes qui sera suivie d’une période d’échange.


Veuillez faire parvenir vos propositions en format PDF à l’adresse suivante : colloquehistoiredelartuqam@gmail.com

Lancement du rapport de recherche «Intervention novatrice auprès des femmes en état d’itinérance : l’approche relationnelle de La rue des femmes»

50 personnes ont assisté le 28 novembre 2017 au lancement du rapport de cette recherche qui «vient  valider le travail des intervenantes», comme l’a souligné la directrice de La Rue des femmes, Léonie Couture. Dans cette publication, le regard se porte sur une approche à première vue intuitive que l’équipe de recherche a systématisée, créant un véritable lien entre théorie et pratique.

On trouvera l’abrégé et le rapport complet au bas de la fiche

lancementRapportRuedesfemmes nov2017 Web

Crédit photo: La Rue des femmes
De gauche à droite : Berthe Lacharité, Léonie Couture, Ève-Marie Lampron, Sophie Gilbert, Anne-Marie Émard, David Lavoie.
Archives

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires et membre de l’IREF, signe «Qu’est-ce qu’on a à perdre?», dans La Presse+, 16 janvier 2018

Danielle Desmarais, professeure à l’École de travail social, était en entrevue à Désautels le dimanche «En matière de raccrochage scolaire, le Québec est un cancre», sur Ici Radio-Canada, 14 janvier 2018 

Sandrine Ricci, doctorante en sociologie et chargée de cours à l’IREF, est citée dans
«“Inconduiteˮ: l’euphémisme dans l’ombre de #MoiAussi», Le Devoir, 13 janvier 2018

Isabelle Boisclair, membre associée de l’IREF, signe «Les suites de #MeToo», dans Le Devoir du 11 janvier 2018

Sandrine Ricci, doctorante en sociologie et chargée de cours à l’IREF, et Chantal Maillé, membre associée, sont citées dans «Une centaine d’artistes et de journalistes françaises s’attaquent au mouvement #MoiAussi», Le Devoir, 10 janvier 2018

Rachel Chagnon, directrice de l’IREF et professeure au Département des sciences juridiques, était en entrevue à «Plus on est de fous, plus on lit» pour un segment sur les nouveaux penseurs (à 14h33), sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, le 10 janvier 2018

Julie Ravary-Pilon, stagiaire postdoctorale à l’IREF, est citée dans l’article «La fiction au temps de la parité», La Presse+, 6 janvier 2018

Archives

 
IREF25 web