Bannière Faculté des sciences humaines Institut de recherches et d'études féministes

Archives - babillardAppel de textes en collaboration avec le Comité féministe de sociologie de deuxième et troisième cycles de l’UQAM « La diversité dans nos vies au quotidien » Échéancier d'envoi des propositions : 11 juillet 2018

Appel de textes en collaboration avec le Comité féministe de sociologie de deuxième et troisième cycles de l’UQAM
« La diversité dans nos vies au quotidien » Échéancier d'envoi des propositions: 11 juillet 2018

esprit libre logo 2En vue de la publication à l’automne prochain d’une édition spéciale ayant pour thématique « La diversité dans nos vies au quotidien », la revue L’Esprit libre lance un appel de textes. Nous souhaitons offrir la possibilité à toute personne provenant autant du milieu académique, journalistique, communautaire, militant, etc. de préparer des textes inédits sur une problématique en lien avec le thème choisi, brièvement détaillé ci-dessous.
Thème: « La diversité dans nos vies au quotidien »
Le manque de diversité ou la place de la diversité dans la majorité des sphères des sociétés occidentales amène plusieurs réflexions sur ces enjeux dans nos vies quotidiennes. Qu’il soit question de diversité raciale, culturelle, de genre ou autre, force est de constater que nos institutions ont tendance à être à dominance masculine et blanche. Cette absence de diversité se constate dans différentes sphères que ce soit dans notre paysage médiatique, dans le milieu académique, ou dans celui des arts, pour n’en nommer que quelques-uns.
Quelques pistes de réflexion pour vous aider à préparer votre proposition :
• Les quotas dans les institutions démocratiques;
• La diversité dans les positions de pouvoir;
• La représentation des différents groupes d’âge;
• La diversité dans les oeuvres artistiques;
• La diversité dans la production des savoirs;
• Critique des normes de genre : hétéronormativité, homonormativité, stéréotypes de genre;
• Les rapports de pouvoir Nord-Sud dans la production du savoir;
• La marchandisation du savoir et de l’information, qui nuit également à la représentation de la diversité; • La récupération des discours sur la diversité par les représentant·e·s du néolibéralisme;
• Les tensions dans les représentations de la diversité (par exemple : les implications d’un discours comme celui de l’homonationalisme, qui justifie l’impérialisme américain dans les cultures dites intolérantes);
• La convergence des différents horizons identitaires pour une résistance commune à l’hégémonie (par exemple : minorités ethnoculturelles et communauté LGBTQI+).
Type de texte et rémunération symbolique
Nous vous invitons autant à soumettre des articles de type journalistique que des textes d’analyse qui relèvent davantage du style académique. Vous pouvez également nous proposer des textes de réflexion qui se rapprochent davantage de l’opinion.
Ceci étant, nous vous invitons à multiplier les entrevues et les collectes de données, afin de garantir la production d’un article inédit, rigoureux et favorisant l’avancement des réflexions sur la thématique.
À noter que les textes seront commentés et révisés par notre équipe du comité de rédaction, qui pourra également vous épauler dans vos démarches de recherche autant que faire se peut.
En guise de rémunération symbolique, L’Esprit libre offrira un montant de 50$ pour chaque texte sélectionné. À noter que la revue est un organisme à but non lucratif qui ne reçoit aucun revenu publicitaire.
Quel format pour les textes ?
Les propositions de 300 mots doivent être transmises à la revue à l’adresse redaction@revuelespritlibre.org d’ici le mercredi 11 juillet 2018.
Les textes de 3000 à 3500 mots devront être soumis au plus tard le 17 septembre 2018. Le nombre de mots du texte final inclut la bibliographie, les notes de fin, le titre et le(s) nom(s) des auteurs·trices. Nous encourageons le recours à un langage épicène et les textes doivent être féminisés en utilisant le point médian.
Échéancier
1. Envoi des propositions : mercredi 11 juillet
2. Acceptation des sujets : lundi 16 juillet
3. Envoi de la première version : lundi 17 septembre
4. Publication : Entre fin novembre 2018 et janvier 2019

Conversations entre générations militantes féministes

Dans le cadre de l’exposition InterReconnaissance. Une mémoire citoyenne se raconte de l’Écomusée du fier monde, des féministes sont conviées à dialoguer entre les générations militantes sur les luttes menées hier et aujourd’hui au Québec. Ces conversations auront lieu entre Alexandra Pierre, Sylvie Paquerot, Louise Desmarais et Nesrine Bessaïh.

L’activité gratuite a lieu le vendredi 25 janvier 2019 de 13h30 à 18h30. Elle est organisée par Diane Lamoureux et Stéphanie Mayer en collaboration avec l’Institut de recherches et d’études féministes de l’UQAM ainsi que l’Écomusée du fier monde.

2019 Interreconnaissance

Archives

Marie-Andrée Roy, professeure au Département de sciences des religions, est citée dans «Médecins, artisans insoupçonnés de la canonisation des saints», Ici Radio-Canada nouvelles, 11 janvier 2019

Une étude de notre membre Chantal Francoeur, de l’École des médias, fait l’objet d’un article du journal Le Devoir, «Médias: forte hausse de la présence des relations publiques dans les articles», 10 janvier 2019

Camille Robert, doctorante en histoire et membre étudiante de l’IREF, est en entrevue dans «Le travail invisible ou l’enjeu oublié des féministes», Le Devoir, 3 janvier 2019

Véronique Pronovost, doctorante en science politique et membre étudiante de l’IREF est citée dans «Quand le “choixˮ est découragé», La Presse +, 3 janvier 2019

Véronique Pronovost, doctorante en science politique et membre étudiante de l’IREF est citée dans «Quand le “choixˮ est découragé», La Presse +, 3 janvier 2019

http://plus.lapresse.ca/screens/b2f2ad17-cc68-45cb-bfae-e759b86dcfea__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
Archives

 
IREF25 web