Archives - événementsConférence-midi «Deux femmes sur le trône d'Égypte»

Valérie Angenot, professeure au Département d’Histoire de l’art de l'UQAM. Avec cette conférence, Valérie Angenot expliquera comment deux femmes ont pu se retrouver à la tête de la plus grande puissance de l’antiquité.

29 OCTOBRE 2019 12h30-13h45- salle R-4240 du pavillon des Sciences de la gestion de l'UQAM


Les recherches que Valérie Angenot mène depuis plusieurs années en sémiotique visuelle de l’image égyptienne l'ont récemment amenée à une découverte extraordinaire : à la mort du pharaon Akhenaton  -- l’instigateur du premier monothéisme de l’histoire -- en 1337 avant notre ère, deux de ses filles seraient montées sur le trône d’Égypte, évinçant de la sorte le potentiel successeur masculin, le prince Tout-‘ankh-Aton, alors âgé d’environ quatre ou cinq ans. Lorsque ce dernier accède enfin au pouvoir à l’âge de neuf ans, ses deux soeurs disparaissent de la scène politique. On retrouvera dans son célèbre et fabuleux trésor les traces des deux reines-pharaons à qui il a usurpé l’ensemble du matériel funéraire qu’elles s’étaient préparé pour traverser l’éternité.
Avec cette conférence, elle expliquera comment deux femmes, à peine adolescentes, les princesses Meritaton et Neferneferouaton, ont pu se retrouver à la tête de la plus grande puissance de l’antiquité. Le fait n’est pas exceptionnel, d’autres femmes -- en nombre certes limité -- ont accédé au pouvoir suprême sur les 4000 ans d’histoire égyptienne, parmi lesquelles on citera les reines Neferousobek, Hatchepsout, Taousert et la série des Cléopâtre, ainsi que la caste de prêtresses connues sous le nom de “divines adoratrices”. Nous verrons quel était le statut de la femme en Égypte, les rôles politiques et sociaux qui lui étaient accessibles dans une société très patriarcale, et quel fut, en particulier le destin hors du commun de ces deux femmes.

Colloque-retrouvailles «L'UQAM pionnière des études féministes dans la francophonie»

Dans le cadre des 50 ans de l'UQAM, ce colloque de l'IREF, sous la responsabilité de Francine Descarries, se tiendra le vendredi 31 janvier 2020 de 9h à 20h à l'UQAM, salle D-R200

50ansvignette creative2

 1972 1ercoursEF 50ansUQAM petit

«Premier cours universitaire sur le féminisme et les femmes. Étudiants et membres du personnel lors des inscriptions au cours sur la condition féminine offert à l'UQAM à partir de 1972, 1973.» Ligne du temps, UQAM 50 ans

Séances du programme :
9h10 : Mot d’ouverture
9h30 : Implantation et reconnaissance
11h30 : Consolidation et développement
14h00 : Ouverture et renouvellement
15h45 : Rencontre des idées
17h30 : Cocktail retrouvailles

Cliquez pour voir les détails du programme :

Archives

Notre membre associée Pascale Navarro signe «Regard féministe sur 2019», La Presse +, 17 décembre 2019

Notre membre chargée de cours Elisabeth Vallet est citée dans «De quoi la vague de contestation mondiale est-elle le nom?» Téléjournal d’Ici Radio-Canada, 17 décembre 2019

Priscyll Anctil Avoine, étudiante au doctorat en science politique avec concentration en études féministes, co-signe l’article «The Wide-Angle Lens of Colombia’s National Strike», Nacla.ord, 16 décembre 2019

Nadia Seraiocco, membre chargée de cours, est en interview pour le segment «Des faces cachées de la reconnaissance faciale qui font sourciller», RCI.net, 13 décembre 2019

Chantal Savoie, professeure au Département d’études littéraires et membre de l’IREF, est citée dans «Quétaine ou pas, la musique de Noël?», Ici Radio-Canada Nouvelles, 13 décembre 2019

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires, signe «Porter le t-shirt féministe», dans La Gazette des femmes, 12 décembre 2019

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, est citée dans l’article «Le sexe des jouets», La Gazette des femmes, 12 décembre 2019

Notre chargée de cours Karine Rosso est citée dans «Décennie 2010 littérature québécoise : affirmation et éclatement», La Presse +, 8 décembre 2019

Chiara Piazzesi, professeure au Département de sociologie et Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires, sont citées dans «Décennie 2010: une société mobilisée et divisée», La Presse, 8 décembre 2019

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires, signe «Les larmes» dans La Presse +, 7 décembre 2019

Mélissa Blais, professeure associée à l’IREF, est citée dans «Femmes pionnières franco-ontariennes. “Une femme m'a dit: they will eat you alive!ˮ», ONFR+, 6 décembre 2019

Notre membre associée Pascale Navarro commente les 30 ans de la tuerie de Polytechnique sur Ici Radio-Canada Info, 6 décembre 2019

 

Archives

 
IREF25 web