Bannière Faculté des sciences humaines Institut de recherches et d'études féministes

Archives - événementsPublication aux Éditions du remue-ménage de la meilleure thèse en études féministes à l'UQAM

Christelle Lebreton est la première récipiendaire du Prix d’aide à la publication de la meilleure thèse de doctorat en études féministes à l’UQAM qui vient d’être publiée (mai 2017) aux Éditions du remue-ménage, dans un partenariat financier avec l’IREF, sous le titre Adolescences lesbiennes. De l’invisibilité à la reconnaissance, avec une préface de Line Chamberland.

C1 AdolescencesLesbiennes p

Résumé : Tant de luttes ont été menées pour que les lesbiennes sortent de l’ombre. Pourtant, les adolescentes qui prennent conscience aujourd’hui de leur homosexualité refont le même chemin tortueux, de l’invisibilité à l’affirmation. Et le récit de ces expériences demeure rare, étouffé, voire phagocyté par le tapage continu du discours hétérosexiste. Ce livre rassemble et analyse les témoignages sans fard d’une vingtaine de jeunes femmes qui ont accepté de dévoiler pour nous ces parcours intimes. Quand prend-on conscience de son orientation sexuelle? Que faire des désirs homosexuels naissants? Comment agissent les représentations culturelles de l’hétérosexualité? Et qu’est-ce qui fait que l’on s’identifie, au final, comme lesbienne?

 

Notre membre honoraire Micheline Labelle signe «Les partis politiques face aux modèles d’immigration et d’intégration», Le Devoir, 14 août 2018

Rachel Chagnon, directrice de l'IREF, et Sandrine Ricci, chargée de cours à l'IREF, sont citées dans «La riposte d’une Parisienne à des commentaires désobligeants devient virale», Le Devoir, 1er août 2018

Rachel Chagnon était également à l’émission «Le 15-18», pour discuter du «Dépôt d’une loi sur le harcèlement de rue en France» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 1er août 2018 (à 16h38). Elle est aussi citée dans l'article «Mouvement #MOIAUSSI Pour que les victimes comptent vraiment», La Presse+, 30 juillet 2018

Lori Saint-Martin, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, écrit à son tour un texte dans Le Devoir «De la responsabilité des écrivains» suite à la démission de la directrice de la revue XYZ «refusant de cautionner un texte du prochain numéro dont la chute raconte une scène d’agression sexuelle». Le Devoir, 28 juillet 2018

Isabelle Boisclair, membre associée à l’IREF et professeure à l’Université de Sherbrooke, publiait le texte «Représentation du viol en littérature: pour dire quoi?» Le Devoir, 27 juillet 2018

Martine Delvaux, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, répondait aux questions dans l'article «Comment parler des violences faites aux femmes en littérature?» Le Devoir, 26 juillet 2018

Mélanie Millette du Département de communication sociale et publique et Rachel Chagnon, directrice de l’IREF, sont citées dans «La pilosité exposée dans une publicité», Le Devoir, 5 juillet 2018

Archives

 
IREF25 web