Archives - événementsMonitorat en études féministes - automne 2017

L’IREF, en collaboration avec la Faculté des sciences humaines, propose un monitorat en études féministes pour la session d’automne 2017.
Ce monitorat s’adresse à vous, étudiantes du certificat et de la concentration en études féministes, pour répondre à vos questions relatives aux théories, pratiques et méthodologies féministes (compte rendu, travaux de recherche, sources bibliographiques et citations, etc.).

Monitorat études féministes Automne2017 jaune2


•    2 ateliers avec Stéphanie Benoît-Huneault
Les mercredis 18 octobre et 29 novembre 2017, local N-M510 de 12h45 à 13h45
(avant le cours FEM1000)
•    1 atelier avec Sandrine Bourget-Lapointe sur la rédaction féministe : stratégies de féminisation et de rédaction épicène
Le mercredi 15 novembre 2017,
local N-M510 de 12h45 à 13h45
(avant le cours FEM1000)

Vous pouvez écrire à la monitrice à l’IREF pour toutes vos questions au sujet de vos travaux de fin de session en études féministes ou pour prendre rendez-vous.
monitorat.etudes.feministes@gmail.com

Notre membre honoraire Micheline Labelle signe «Les partis politiques face aux modèles d’immigration et d’intégration», Le Devoir, 14 août 2018

Rachel Chagnon, directrice de l'IREF, et Sandrine Ricci, chargée de cours à l'IREF, sont citées dans «La riposte d’une Parisienne à des commentaires désobligeants devient virale», Le Devoir, 1er août 2018

Rachel Chagnon était également à l’émission «Le 15-18», pour discuter du «Dépôt d’une loi sur le harcèlement de rue en France» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 1er août 2018 (à 16h38). Elle est aussi citée dans l'article «Mouvement #MOIAUSSI Pour que les victimes comptent vraiment», La Presse+, 30 juillet 2018

Lori Saint-Martin, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, écrit à son tour un texte dans Le Devoir «De la responsabilité des écrivains» suite à la démission de la directrice de la revue XYZ «refusant de cautionner un texte du prochain numéro dont la chute raconte une scène d’agression sexuelle». Le Devoir, 28 juillet 2018

Isabelle Boisclair, membre associée à l’IREF et professeure à l’Université de Sherbrooke, publiait le texte «Représentation du viol en littérature: pour dire quoi?» Le Devoir, 27 juillet 2018

Martine Delvaux, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, répondait aux questions dans l'article «Comment parler des violences faites aux femmes en littérature?» Le Devoir, 26 juillet 2018

Mélanie Millette du Département de communication sociale et publique et Rachel Chagnon, directrice de l’IREF, sont citées dans «La pilosité exposée dans une publicité», Le Devoir, 5 juillet 2018

Archives

 
IREF25 web