Archives - événementsProjection-discussion : «Ouvrir la voix»

  • vendredi 24 mars 2017 à 14h au local SH-2800, UQAM, avec la réalisatrice Amandine Gay

ouvrir la voix vers1mars

Projection-discussion : « Ouvrir la voix » en présence de la réalisatrice Amandine Gay

Activité organisée par l’IREF, dans le cadre du cours FEM300C – Introduction au féminisme noir, avec la collaboration du Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté de l’UQAM (CRIEC) et du Réseau québécois en études féministes (RéQEF).

Animation : Agnès Berthelot-Raffard, chargée de cours à l'IREF et Professeure-adjointe à l'Université d'Ottawa.

Des places sont réservées pour les étudiant-e-s inscrites dans les cours FEM300C et FEM9000.

Autres places disponibles sur réservation : colloque.iref@gmail.com

Vendredi 24 mars 2017 – de 14 h à 17 h

Amphithéâtre du Cœur des sciences de l’UQAM

SH-2800, 200 rue Sherbrooke Ouest, Montréal

OUVRIR LA VOIX est un film sur les femmes noires issues de l'histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film sera donc centré sur l'expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de notre identité "femme" et "noire". Il y est notamment question des intersections de discriminations, d'art, de la pluralité de nos parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier la narration.

Notre membre associée Pascale Navarro co-signe le texte «Une idée prometteuse pour améliorer le système de justice», sur le projet de création d’une chambre spécialisée en matière de violences sexuelles et conjugales, Le Devoir, 15 mars 2018

Sandrine Ricci, doctorante en sociologie et chargée de cours à l’IREF et porteuse du dossier, est citée dans l’article «Quatre mois de prison pour avoir menacé des féministes avec des photos de Marc Lépine», Le Devoir, 15 mars 2018. On en parle aussi dans The Montreal Gazette, 15 mars 2018 et dans La Presse du 16 mars 2018

Les administratrices des pages du Réseau québécois en études féministes (RéQEF) et de Sans oui, c'est non ont déposé des plaintes pour cyberharcèlement en 2016. Elles ont obtenu gain de cause. Félicitations aux plaignantes pour avoir eu le courage de mener ces procédures jusqu'au bout.

Anouk Bélanger, professeure au Département de communication sociale et publique, co-signe le texte «Don Cherry, baromètre de l’intolérance», dans La Presse +, 11 mars 2018

Notre membre chargée de cours Louise Champoux-Paillé est citée dans l’article «Six conseils pour favoriser l’avancement des femmes dans une entreprise», Les Affaires.com, 10 mars 2018

Les chercheures de l’IREF Mélissa Blais et Sandrine Ricci sont citées dans «Des femmes victimes de cyberharcèlement obtiennent justice», Le Devoir, 9 mars 2018

Archives

 
IREF25 web