Fonds IREFFonds IREF

Fonds de l'Institut de recherches et d'études féministes

Objectifs

Le Fonds de l’IREF veut soutenir financièrement les activités de formation et de recherche des étudiantes et des étudiants inscrits dans les programmes d’études de l’Institut (certificat, concentrations de 1er, 2e et 3e cycles).

 

Projets financés par le Fonds

Bourses d’études
Trois bourses sont offertes annuellement dans le cadre d’un concours des bourses d’excellence de la Fondation UQAM :

  • Bourses de l’Institut de recherches et d’études féministes :

Bourse de 1 000 $ au 1er cycle
Bourse de 1 500 $ au 2e cycle 
Bourse de 2 500 $ au 3e cycle 

  • Bourse Anita Caron- Institut de recherches et d’études féministes :

Bourse de 2 500 $ aux cycles supérieurs 

  • Bourse Robert Bélanger et Francine Descarries :

Bourse de 5 000 $ aux cycles supérieurs

  • Bourse Marie-Andrée Roy/Sciences des religions/Études féministes :

Bourse de 2 000 $ aux cycles supérieurs

  • Bourse Cari-Petrie/Études littéraires (études féministes) et sémiologie :

Bourse de 1 000 $ aux cycles supérieurs

  • Bourse articulation études-familles :

Bourse de 900 $ : certificat, baccalauréat, maîtrise, doctorat avec concentration en études féministes

 

Pourquoi souscrire au Fonds de l'Institut de recherches et d'études féministes ?

Permettre à un plus grand nombre d’étudiantes et d’étudiants :

  • de recevoir une bourse d’études ;
  • de participer à des rencontres scientifiques nationales et internationales afin de mettre à profit les connaissances acquises dans leur formation ;
  • d'initier des projets et de développer des habiletés particulières aux plans du savoir-faire et du savoir-être.

Enfin, s’assurer d’une relève de chercheures en milieu universitaire et de professionnelles qui œuvrent dans les divers milieux d’intervention.

 

Ensemble, soutenons la relève

Télécharger le formulaire de don au Fonds IREF
Télécharger le formulaire de don au Fonds Anita Caron

Soutenance d'Ariane Gibeau

Ariane Gibeau, membre IREF et candidate au doctorat en études littéraires avec concentration en études féministes, soutiendra sa thèse de doctorat intitulée « Et maintenant la terre tremble: mise en fiction et réinvention de la colère dans la prose narrative des femmes au Québec »
vendredi 7 décembre 2018 à partir de 14h00 à l'UQAM, local J-4225

Direction de recherche: Lori Saint-Martin

Jury d'évaluation:

Isabelle Boisclair, professeure, Département des lettres et communications, Université de Sherbrooke

Lucie Joubert, professeure, Département de français, Université d'Ottawa

Lori Saint-Martin, professeure, Département d'études littéraires, Université du Québec à Montréal

Chantal Savoie, professeure, Département d'études littéraires, Université du Québec à Montréal

Archives

Francis Dupuis-Déri, membre IREF et professeur au Département de science politique, et Mélissa Blais, membre chargée de cours à l'IREF, ont publié un texte en cette journée commémorative: «Polytechnique, 6 décembre 1989 : un premier attentat antiféministe ?», The Conversation, 6 décembre 2018

Notre membre associée, Pascale Navarro, signe «Ne nous résignons pas» dans La Presse+, 4 décembre 2018

Elle commente également la campagne de prévention des agressions sexuelles du SPVM dans sa chronique «Prévention des agressions sexuelles. Changer de l’intérieur», La Presse+, 20 novembre 2018

Rachel Chagnon et Lucie Lamarche, professeures en sciences juridiques, membres IREF, co-signent avec Suzanne Dame un texte sur la réforme du droit de la famille, dans le Huffington Post Québec, 28 novembre 2018

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, est citée dans l’article «Faux pas du SPVM dans une campagne de prévention des agressions sexuelles», Le Devoir, 15 novembre 2018. Elle était aussi à LCN le 15 novembre à l’émission de Mario Dumont pour y commenter cette campagne du SPVM

Archives

 
IREF25 web