Archives - événementsConférence: «De servantes des hommes à servantes des banques. Les femmes et la dette dans l’économie mondiale»

Conférence publique de Silvia Federici, Université Hofstra
Dans le cadre du congrès de la Société québécoise de science politique, en collaboration avec l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM et le Regroupement québécois en études féministes (RéQEF)

17 mai 2017, 16h - 17h30
UQAM, Amphithéâtre du pavillon Sherbrooke (SH-2800)
200 rue Sherbrooke ouest, Montréal. Métro Place des Arts

Résumé de la conférence:
D’abord avec la « crise de la dette » et plus tard, avec la politique du microcrédit, la dette est devenue un des principaux outils d’organisation de la nouvelle économie mondiale ainsi qu’un puissant instrument d’expansion des relations capitalistes. Dans ma présentation, je souligne les transformations socio-politiques que la dette a entraînées au cours des dernières décennies avec le développement d’une économie globale de la dette et j’explore, en particulier, ses effets sur la vie et le travail des femmes, soutenant qu’elle a été un facteur important de féminisation de la pauvreté et de l’exacerbation de la violence masculine contre les femmes.

La conférencière:
Silvia Federici est née en Italie et est arrivée aux États-Unis en 1967. Elle y a obtenu son doctorat à l’Université de Buffalo, puis elle a enseigné à l’Université de Port Harcourt au Nigéria. Elle est actuellement professeure au New College de l’Université d’Hofstra. Elle a également co-fondé le International Feminist Collective et le Committee for Academic Freedom in Africa. Son œuvre la plus connue est Caliban et la sorcière : Femmes, corps et accumulation primitive.

La collection Tremplin des Cahiers de l’IREF maintenant en ligne en libre-accès!

L’Institut de recherches et d’études féministes annonce la mise en ligne de l’ensemble des Cahiers de la collection Tremplin!

collectionTremplin

Cette collection comprend les travaux de Mickael Chacha Enriquez (sociologie), Michèle Gaudreau (études littéraires), Ariane Gibeau (études littéraires), Martine Joyal (travail social), Sabrina Maiorano (histoire de l’art), Stéphanie Mayer (science politique), Kim Rondeau (histoire de l’art) et Gabrielle Trépanier-Jobin (communications).

Publication du Cahier de l'IREF, Collection Agora, no 8

Féminismes, sexualités et libertés sous la direction de Lori Saint-Martin, Thérèse St-Gelais et Caroline Désy.

Il s’agit du premier numéro des Cahiers de l’IREF qui est publié exclusivement en version numérique.

Archives

Le doctorant en sémiologie Bruno Laprade, aussi membre étudiant de l’IREF, est cité dans l’article «“Queerˮ, un flou clair pour les minorités sexuelles», Le Devoir, 20 juillet 2017

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, est citée dans «L’agression sexuelle se vit encore en silence», Le Devoir, 12 juillet 2017

Angelo Dos Santos Soares, professeur au Département d'organisation et ressources humaines, est cité dans «Hausse des problèmes de santé mentale : une situation qui est prise au sérieux», TVA nouvelles, 11 juillet 2017

Mélissa Blais, doctorante et chargée de cours à l’IREF, est citée dans l’article «Manspreading: pour en finir avec le syndrome des “couilles en cristalˮ», La Presse +, 1er juillet 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, est citée dans l’article «Simone Veil, l'inspiration de toute une génération de femmes», Le Devoir, 1er juillet 2017

Line Chamberland, professeure au Département de sexologie et titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie, est citée dans «Queer, ou l'éloge de la diversité sexuelle», Ici Radio-Canada, 23 juin 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, et Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques, sont citées dans l’article «Le sexisme au quotidien»; Francine Descarries est aussi citée dans l’article « La pub sexiste, ce fléau » (Dossier sur le sexisme ordinaire), Gazette des femmes, 22 juin 2017

Archives

 
IREF25 web