MembresDevenir membre

Vous souhaitez devenir membre de l’IREF? Nous vous invitons à prendre connaissance des informations relatives aux différentes catégories de membres. Imprimer le formulaire qui apparaît au bas de cette page et le compléter. Joindre un curriculum vitae ou des informations pertinentes sur votre implication ou vos intérêts dans le champs des études féministes. Veuillez acheminer le formulaire par la poste. Les demandes d’accréditation transitent par le Conseil de l’IREF qui en fait la recommandation.

Informations sur les catégories de membres*

Professeures

Les critères d'habilitation sont :

1. Déposer une demande d'accréditation auprès de l'Institut et en informer son département.
2. Adhérer aux objectifs promus par l'Institut.
3. Intégrer une perspective féministe dans son enseignement, sa recherche ou son intervention.
4. Contribuer au développement des études féministes par le biais des publications, de travaux de recherche, de création ou des interventions pertinentes.

Chargées de cours ou professionnelles

Les critères d'habilitation sont :

1. Déposer une demande d'accréditation auprès de l'Institut.
2. Adhérer aux objectifs promus par l'Institut.
3. Intégrer une perspective féministe dans son enseignement, sa recherche ou son intervention.

Étudiantes

Les critères d'habilitation sont:

Les étudiantes inscrites dans les programmes en études féministes deviennent membres de l'Institut.

Les étudiantes inscrites à des programmes d'études de 1er, 2e et 3e cycles à l'UQAM qui intègrent une perspective féministe dans leurs travaux de recherche peuvent devenir membres en présentant une demande d'accréditation.

Associées

Peuvent être reconnues les personnes de l'UQAM (ou de l'extérieur) qui peuvent apporter une contribution significative au développement des études et de la recherche féministes.

Membres associées et membres institutionnels associés: adhésion : 10 $ pour frais d'envoi. Avec l'adhésion vous recevez par la poste le Bulletin d'Information qui paraît une fois durant l'année à l'automne, le Bulletin électronique IREF-INFO et des invitations à participer aux conférences, colloques, débats-midi et aux assemblées annuelles.

Membres institutionnels réguliers
Les membres institutionnels réguliers comprennent des unités de recherche ou des organismes de l’UQAM se consacrant à la recherche-création, à la formation ou aux services aux collectivités en études féministes.

Pour devenir membre de l’Institut en tant que « membre institutionnel régulier », une unité de recherche-création ou de formation doit :

  1. Bénéficier d’une reconnaissance institutionnelle de l’UQAM. Les sous-unités de centres de recherche ne sont pas directement admissibles.
  2. Consacrer une partie significative de ses activités à la recherche-création ou à la formation dans le domaine des études féministes.
  3. Adhérer aux objectifs généraux promus par l’Institut.

Procédures d’admission :

Faire parvenir une lettre d’intention et un dossier de candidature montrant de quelle manière leurs activités s’inscrivent dans les grandes orientations de l’Institut et correspondent à ses objectifs. Le dossier doit être adressé à la direction de l’Institut qui les transmet au Conseil.  

Les membres institutionnels réguliers ont le statut de membre votant à l’Assemblée générale des membres. Une, un mandataire doit être nommé à cet effet.

Membres institutionnels associés

Pour devenir membre de l’Institut en tant que « membre institutionnel associé », une unité de recherche-création ou un organisme doit :

  1. Mener des activités de recherche-création ou de formation dans le domaine des études féministes ou dans une perspective féministe, intra ou extra muros.
  2. Adhérer aux objectifs généraux promus par l’Institut.

Procédures d’admission :

Les unités de recherche ou organismes désirant joindre les rangs de l’Institut font parvenir une lettre d’intention et un dossier de candidature à la direction de l’Institut qui les transmet au Conseil. Les nouveaux membres institutionnels associés sont admis sur recommandation du Conseil d’Institut.

Ils sont invités, au moment de leur demande d’admission, à montrer de quelle manière leurs activités s’inscrivent dans les grandes orientations de l’Institut et correspondent à ses objectifs

Formulaire d'accréditation

Membres professeures, chargées de cours, professionnelles, associées et étudiantes; institutionnels réguliers et institutionnels associés  (PDF)

* Présentement, les membres féminins étant majoritaires à l'IREF, le féminin inclut le masculin.

Université féministe d'été de l'UdeLaval

Quelle égalité dans un contexte de diversité ?
Du 20 au 25 mai 2018
Université Laval

SAVIE-LGBTQ

Recherche partenariale
Université d'été Diversité sexuelle et pluralité des genres
du 4 au 8 juin à l'UQO

L'aliénation parentale

Forum
L'Aliénation parentale : une menace pour les femmes et les féministes ?
à l'UQAM, le 26 avril 2018 

Archives

Notre membre associée Pascale Navarro co-signe le texte «Une idée prometteuse pour améliorer le système de justice», sur le projet de création d’une chambre spécialisée en matière de violences sexuelles et conjugales, Le Devoir, 15 mars 2018

Sandrine Ricci, doctorante en sociologie et chargée de cours à l’IREF et porteuse du dossier, est citée dans l’article «Quatre mois de prison pour avoir menacé des féministes avec des photos de Marc Lépine», Le Devoir, 15 mars 2018. On en parle aussi dans The Montreal Gazette, 15 mars 2018 et dans La Presse du 16 mars 2018

Les administratrices des pages du Réseau québécois en études féministes (RéQEF) et de Sans oui, c'est non ont déposé des plaintes pour cyberharcèlement en 2016. Elles ont obtenu gain de cause. Félicitations aux plaignantes pour avoir eu le courage de mener ces procédures jusqu'au bout.

Anouk Bélanger, professeure au Département de communication sociale et publique, co-signe le texte «Don Cherry, baromètre de l’intolérance», dans La Presse +, 11 mars 2018

Notre membre chargée de cours Louise Champoux-Paillé est citée dans l’article «Six conseils pour favoriser l’avancement des femmes dans une entreprise», Les Affaires.com, 10 mars 2018

Les chercheures de l’IREF Mélissa Blais et Sandrine Ricci sont citées dans «Des femmes victimes de cyberharcèlement obtiennent justice», Le Devoir, 9 mars 2018

Archives

 
IREF25 web