Bannière Faculté des sciences humaines Institut de recherches et d'études féministes

Partenaires / CollaborationsConsortium des études féministes francophones au Québec et au Canada

L'Institut de recherches et d'études féministes (IREF) de l'UQAM, l'Institut d'études des femmes (IEF) de l'Université d'Ottawa, la Chaire Claire-Bonenfant - Femmes, Savoirs et Sociétés de l'Université Laval et l'École d'études des femmes du Collège universitaire de Glendon, York University ont lancé le 10 mai 2007 le Consortium des études féministes francophones au Québec et au Canada. L'événement s'est déroulé à Trois-Rivières, à l'occasion du 75e Congrès de l'Acfas, en présence des principaux partenaires du projet, dont la directrice de l'IREF, Madame Marie-Andrée Roy, la directrice de l'IEF, Madame Jennie Abell, la titulaire de la Chaire Claire-Bonenfant - Femmes, Savoirs et Sociétés, Madame Hélène Lee-Gosselin, et enfin la directrice de l'École d'études des femmes de York University, Madame Gertrude Mianda.

Initié par l'IREF de l'UQAM et l'IEF de l'Université d'Ottawa, le Consortium a pour mission de développer les échanges et les collaborations ainsi que renforcer la concertation entre les unités francophones en études féministes et études des femmes au Québec et au Canada. Il a pour objectifs :

  • de stimuler la concertation interuniversitaire sur les enjeux et le développement de la formation et de la recherche sur les femmes et les rapports de sexe;
  • d'accroître la collaboration entre les unités offrant des programmes d'enseignement en études féministes et des femmes;
  • et de favoriser le développement et la diffusion des recherches féministes francophones au Québec et au Canada.

Le Consortium se réunit annuellement en marge de son Colloque en études féministes qui se déroule lors du Congrès de l'Acfas.

À propos de l'IREF

L'Institut de recherches et d'études féministes s'intéresse aux enseignements et aux recherches sur les femmes, aux divers aspects du féminisme et aux rapports de sexe dans une perspective interdisciplinaire. Les recherches menées dans le cadre de l'Institut permettent d'approfondir, de renouveler, voire de repenser les analyses, les problématiques théoriques et les catégories mêmes du savoir à travers lesquelles ont été définis les rapports hommes-femmes et les rapports femmes-société. Par ses travaux, l'IREF vise à contribuer à la transformation des rapports entre les hommes et les femmes dans une perspective d'égalité entre les sexes.

À propos de l'IÉF

Fort de sa vaste expérience de travaux interdisciplinaires et collaboratifs à l'échelle locale, nationale et internationale, l'Institut d'études des femmes à l'Université d'Ottawa fait la promotion des études et recherches interdisciplinaires féministes dans un contexte bilingue et multiculturel. Fondé en 1999, l'Institut offre des programmes novateurs au premier cycle tout comme aux cycles supérieurs, et organise chaque année un large éventail de conférences et de séminaires.

La localisation de l'Institut dans la capitale nationale offre à la population étudiante des occasions idéales de collaboration et d'activisme avec des chercheurs-es et des militants-es œuvrant dans divers domaines au sein de groupes de femmes, d'ONG et d'organisations gouvernementales.

Liens :

Soutenance d'Ariane Gibeau

Ariane Gibeau, membre IREF et candidate au doctorat en études littéraires avec concentration en études féministes, soutiendra sa thèse de doctorat intitulée « Et maintenant la terre tremble: mise en fiction et réinvention de la colère dans la prose narrative des femmes au Québec »
vendredi 7 décembre 2018 à partir de 14h00 à l'UQAM, local J-4225

Direction de recherche: Lori Saint-Martin

Jury d'évaluation:

Isabelle Boisclair, professeure, Département des lettres et communications, Université de Sherbrooke

Lucie Joubert, professeure, Département de français, Université d'Ottawa

Lori Saint-Martin, professeure, Département d'études littéraires, Université du Québec à Montréal

Chantal Savoie, professeure, Département d'études littéraires, Université du Québec à Montréal

Archives

Francis Dupuis-Déri, membre IREF et professeur au Département de science politique, et Mélissa Blais, membre chargée de cours à l'IREF, ont publié un texte en cette journée commémorative: «Polytechnique, 6 décembre 1989 : un premier attentat antiféministe ?», The Conversation, 6 décembre 2018

Notre membre associée, Pascale Navarro, signe «Ne nous résignons pas» dans La Presse+, 4 décembre 2018

Elle commente également la campagne de prévention des agressions sexuelles du SPVM dans sa chronique «Prévention des agressions sexuelles. Changer de l’intérieur», La Presse+, 20 novembre 2018

Rachel Chagnon et Lucie Lamarche, professeures en sciences juridiques, membres IREF, co-signent avec Suzanne Dame un texte sur la réforme du droit de la famille, dans le Huffington Post Québec, 28 novembre 2018

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, est citée dans l’article «Faux pas du SPVM dans une campagne de prévention des agressions sexuelles», Le Devoir, 15 novembre 2018. Elle était aussi à LCN le 15 novembre à l’émission de Mario Dumont pour y commenter cette campagne du SPVM

Archives

 
IREF25 web