Bannière Faculté des sciences humaines Institut de recherches et d'études féministes

Partenaires / CollaborationsConsortium des études féministes francophones au Québec et au Canada

L'Institut de recherches et d'études féministes (IREF) de l'UQAM, l'Institut d'études des femmes (IEF) de l'Université d'Ottawa, la Chaire Claire-Bonenfant - Femmes, Savoirs et Sociétés de l'Université Laval et l'École d'études des femmes du Collège universitaire de Glendon, York University ont lancé le 10 mai 2007 le Consortium des études féministes francophones au Québec et au Canada. L'événement s'est déroulé à Trois-Rivières, à l'occasion du 75e Congrès de l'Acfas, en présence des principaux partenaires du projet, dont la directrice de l'IREF, Madame Marie-Andrée Roy, la directrice de l'IEF, Madame Jennie Abell, la titulaire de la Chaire Claire-Bonenfant - Femmes, Savoirs et Sociétés, Madame Hélène Lee-Gosselin, et enfin la directrice de l'École d'études des femmes de York University, Madame Gertrude Mianda.

Initié par l'IREF de l'UQAM et l'IEF de l'Université d'Ottawa, le Consortium a pour mission de développer les échanges et les collaborations ainsi que renforcer la concertation entre les unités francophones en études féministes et études des femmes au Québec et au Canada. Il a pour objectifs :

  • de stimuler la concertation interuniversitaire sur les enjeux et le développement de la formation et de la recherche sur les femmes et les rapports de sexe;
  • d'accroître la collaboration entre les unités offrant des programmes d'enseignement en études féministes et des femmes;
  • et de favoriser le développement et la diffusion des recherches féministes francophones au Québec et au Canada.

Le Consortium se réunit annuellement en marge de son Colloque en études féministes qui se déroule lors du Congrès de l'Acfas.

À propos de l'IREF

L'Institut de recherches et d'études féministes s'intéresse aux enseignements et aux recherches sur les femmes, aux divers aspects du féminisme et aux rapports de sexe dans une perspective interdisciplinaire. Les recherches menées dans le cadre de l'Institut permettent d'approfondir, de renouveler, voire de repenser les analyses, les problématiques théoriques et les catégories mêmes du savoir à travers lesquelles ont été définis les rapports hommes-femmes et les rapports femmes-société. Par ses travaux, l'IREF vise à contribuer à la transformation des rapports entre les hommes et les femmes dans une perspective d'égalité entre les sexes.

À propos de l'IÉF

Fort de sa vaste expérience de travaux interdisciplinaires et collaboratifs à l'échelle locale, nationale et internationale, l'Institut d'études des femmes à l'Université d'Ottawa fait la promotion des études et recherches interdisciplinaires féministes dans un contexte bilingue et multiculturel. Fondé en 1999, l'Institut offre des programmes novateurs au premier cycle tout comme aux cycles supérieurs, et organise chaque année un large éventail de conférences et de séminaires.

La localisation de l'Institut dans la capitale nationale offre à la population étudiante des occasions idéales de collaboration et d'activisme avec des chercheurs-es et des militants-es œuvrant dans divers domaines au sein de groupes de femmes, d'ONG et d'organisations gouvernementales.

Liens :

La collection Tremplin des Cahiers de l’IREF maintenant en ligne en libre-accès!

L’Institut de recherches et d’études féministes annonce la mise en ligne de l’ensemble des Cahiers de la collection Tremplin!

collectionTremplin

Cette collection comprend les travaux de Mickael Chacha Enriquez (sociologie), Michèle Gaudreau (études littéraires), Ariane Gibeau (études littéraires), Martine Joyal (travail social), Sabrina Maiorano (histoire de l’art), Stéphanie Mayer (science politique), Kim Rondeau (histoire de l’art) et Gabrielle Trépanier-Jobin (communications).

Publication du Cahier de l'IREF, Collection Agora, no 8

Féminismes, sexualités et libertés sous la direction de Lori Saint-Martin, Thérèse St-Gelais et Caroline Désy.

Il s’agit du premier numéro des Cahiers de l’IREF qui est publié exclusivement en version numérique.

Archives

Geneviève Pagé, professeure au Département de science politique, est mentionnée dans l’article «Leadership autochtone au féminin», Actualités UQAM, 3 août 2017 

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l'IREF, est citée dans «10 millions de dollars d’indemnités pour un ancien prisonnier de Guantanamo», Agence Sputnik, 20 juillet 2017

Le doctorant en sémiologie Bruno Laprade, aussi membre étudiant de l’IREF, est cité dans l’article «“Queerˮ, un flou clair pour les minorités sexuelles», Le Devoir, 20 juillet 2017

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, est citée dans «L’agression sexuelle se vit encore en silence», Le Devoir, 12 juillet 2017

Angelo Dos Santos Soares, professeur au Département d'organisation et ressources humaines, est cité dans «Hausse des problèmes de santé mentale : une situation qui est prise au sérieux», TVA nouvelles, 11 juillet 2017

Mélissa Blais, doctorante et chargée de cours à l’IREF, est citée dans l’article «Manspreading: pour en finir avec le syndrome des “couilles en cristalˮ», La Presse +, 1er juillet 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, est citée dans l’article «Simone Veil, l'inspiration de toute une génération de femmes», Le Devoir, 1er juillet 2017

Line Chamberland, professeure au Département de sexologie et titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie, est citée dans «Queer, ou l'éloge de la diversité sexuelle», Ici Radio-Canada, 23 juin 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, et Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques, sont citées dans l’article «Le sexisme au quotidien»; Francine Descarries est aussi citée dans l’article « La pub sexiste, ce fléau » (Dossier sur le sexisme ordinaire), Gazette des femmes, 22 juin 2017

Archives

 
IREF25 web