Bannière Faculté des sciences humaines Institut de recherches et d'études féministes

ÉvénementsLe début des inscriptions des étudiants libres pour les cours du trimestre d’automne 2018 débutera le 3 juillet 2018

Il reste de la place dans les cours à contenu variable en études féministes à l'Automne 2018

FEM300C : INTRODUCTION AU FÉMINISME NOIR (lundi de 9 h 30 à 12 h 30)

FEM300D : FÉMINISMES ET ISLAM (mercredi de 18 h 00 à 21 h 00)

Descriptifs de cours
FEM300C : INTRODUCTION AU FÉMINISME NOIR
Lundi de 9 h 30 à 12 h 30
S’inscrivant dans la pensée du Féminisme noir (ou Black feminism), l’objectif général de ce cours est d’explorer principalement l’histoire, les concepts et les luttes propres à ce courant féministe (qui, selon l’usage et le lieu géographique, est aussi nommé «afro-féminisme»).
Le cours sera organisé en 4 parties en dialogue entre elles. Une première situe l’histoire dans laquelle s’insère cette  théorie  féministe.  Une  seconde  plus  conceptuelle présente  sa  pensée  et  fait  ressortir  les  enjeux  sociaux  et  politiques  soulevés  par  ses  théoricien-ne-s  et  ses activistes. Une  troisième  présente ses  thèmes  centraux  afin de  comprendre ce qui distingue le Féminisme noir des autres théories féministes. Enfin, la dernière partie fait le lien avec les luttes actuelles et permet d’explorer (1)  ses  interrelations  possibles  avec  le  mouvement  féministe  québécois  (2)  si  cette  lutte  féministe  spécifique peut converger internationalement et sur quels fondements.

FEM300D : FÉMINISMES ET ISLAM
Mercredi de 18h 00 à 21 h 00
Les  représentations  des  femmes  musulmanes  dans  les  médias  omettent  souvent  de  refléter  les  réalités complexes  vécues  par  cette  population  groupe  grandement  hétérogène  dans  divers  contextes  (minoritaires  et majoritaires démographiquement). L’objectif général de ce cours est de présenter un aperçu des réalités des femmes musulmanes en explorant les aspects théoriques et empiriques qui y sont liés. Le cours sera réparti en trois blocs. Le premier bloc consiste en un tour d’horizon des notions de base sur l’islam, le féminisme, le colonialisme, le racisme et l’articulation entre le genre et la laïcité. Dans le second bloc, il sera question du statut des  femmes  dans  les  textes  musulmans,  des  questions  liées  au  corps  des  femmes  musulmanes  ainsi  que  du rapport  entre  les  femmes  et  les mosquées.  Nous  aborderons  alors  les  sujets qui  font  souvent  débat  autant  au Québec, qu’ailleurs, comme  le  port  du  foulard,  les  crimes  «d’honneur»,  etc.  Enfin,  le  troisième  bloc  se consacrera aux mobilisations des femmes musulmanes en dressant tout d’abord un portrait du féminisme islamique  comme mouvement  intellectuel,  avant  de  se  pencher  davantage  sur  les  façons  dont  les  femmes musulmanes  se  mobilisent  afin  de  défendre  leurs  droits  dans  différentes  régions  du  monde.  Pour  ce  faire,  le cours analysera, entre autres, les dynamiques entre la loi, l’islam et le genre, par le biais d’études de cas de certains pays.

Pascale Navarro, membre associée de l'IREF, commente la polémique autour du spectacle «SLAV» dans sa chronique «Annulation du spectacle SLĀV. Admettre l’histoire, est-ce si difficile?»dans La Presse+, 5 juillet 2018

Rachel Chagnon, directrice de l’IREF et professeure au Département des sciences juridiques, était à l’émission «Plus on est de fous, plus on lit», pour définir la «complicité» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 18 juin 2018 (à 14h09)

Le Prix du meilleur mémoire 2016-2017 en études féministes de Thomas Lafontaine, diplômé en études littéraires avec concentration en études féministes, fait l'objet d'un article dans l'Actualités UQAM «Un humour émancipateur», 13 Juin 2018

Martine Delvaux, membre professeure en études littéraires, s’entretient avec Nathalie Collard au sujet du livre «Bad féministe, une voix qui dérange» de Roxane Gay, La Presse +, 13 mai 2018

Entrevue avec notre membre Lucie Lamarche, spécialiste du droit de la protection sociale et professeure au département de sciences juridiques, dans le Magazine 100°, «Au Québec, qui protège le droit de tous à l’alimentation ?», 11 mai 2018

Louise Cossette, directrice de programmes à l’IREF et professeure au Département de psychologie, est citée dans l’article «Intérêt croissant pour les études féministes, même chez les hommes», Le Devoir, 3 mai 2018

Archives

 
IREF25 web