Archives - événementsProjection-discussion : «Ouvrir la voix»

  • vendredi 24 mars 2017 à 14h au local SH-2800, UQAM, avec la réalisatrice Amandine Gay

ouvrir la voix vers1mars

Projection-discussion : « Ouvrir la voix » en présence de la réalisatrice Amandine Gay

Activité organisée par l’IREF, dans le cadre du cours FEM300C – Introduction au féminisme noir, avec la collaboration du Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté de l’UQAM (CRIEC) et du Réseau québécois en études féministes (RéQEF).

Animation : Agnès Berthelot-Raffard, chargée de cours à l'IREF et Professeure-adjointe à l'Université d'Ottawa.

Des places sont réservées pour les étudiant-e-s inscrites dans les cours FEM300C et FEM9000.

Autres places disponibles sur réservation : colloque.iref@gmail.com

Vendredi 24 mars 2017 – de 14 h à 17 h

Amphithéâtre du Cœur des sciences de l’UQAM

SH-2800, 200 rue Sherbrooke Ouest, Montréal

OUVRIR LA VOIX est un film sur les femmes noires issues de l'histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film sera donc centré sur l'expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de notre identité "femme" et "noire". Il y est notamment question des intersections de discriminations, d'art, de la pluralité de nos parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier la narration.

Lancement du rapport de recherche «Intervention novatrice auprès des femmes en état d’itinérance : l’approche relationnelle de La rue des femmes»

50 personnes ont assisté le 28 novembre 2017 au lancement du rapport de cette recherche qui «vient  valider le travail des intervenantes», comme l’a souligné la directrice de La Rue des femmes, Léonie Couture. Dans cette publication, le regard se porte sur une approche à première vue intuitive que l’équipe de recherche a systématisée, créant un véritable lien entre théorie et pratique.

On trouvera l’abrégé et le rapport complet au bas de la fiche

lancementRapportRuedesfemmes nov2017 Web

Crédit photo: La Rue des femmes
De gauche à droite : Berthe Lacharité, Léonie Couture, Ève-Marie Lampron, Sophie Gilbert, Anne-Marie Émard, David Lavoie.
Archives

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires et membre de l’IREF, signe «Qu’est-ce qu’on a à perdre?», dans La Presse +, 16 janvier 2018

Danielle Desmarais, professeure à l’École de travail social, était en entrevue à Désautels le dimanche «En matière de raccrochage scolaire, le Québec est un cancre», sur Ici Radio-Canada, 14 janvier 2018 

Sandrine Ricci, doctorante en sociologie et chargée de cours à l’IREF, est citée dans
«“Inconduiteˮ: l’euphémisme dans l’ombre de #MoiAussi», Le Devoir, 13 janvier 2018

Isabelle Boisclair, membre associée de l’IREF, signe «Les suites de #MeToo», dans Le Devoir du 11 janvier 2018

Sandrine Ricci, doctorante en sociologie et chargée de cours à l’IREF, et Chantal Maillé, membre associée, sont citées dans «Une centaine d’artistes et de journalistes françaises s’attaquent au mouvement #MoiAussi», Le Devoir, 10 janvier 2018

Rachel Chagnon, directrice de l’IREF et professeure au Département des sciences juridiques, était en entrevue à «Plus on est de fous, plus on lit» pour un segment sur les nouveaux penseurs (à 14h33), sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, le 10 janvier 2018

Julie Ravary-Pilon, stagiaire postdoctorale à l’IREF, est citée dans l’article «La fiction au temps de la parité», La Presse +, 6 janvier 2018

Rachel Chagnon, professeure au Département de sciences juridiques et directrice de l’IREF, est citée dans un article de La Presse+ du 3 janvier 2018 sur les suites du #MeToo #MoiAussi

- Elle est aussi citée dans «Les femmes ne seront pas silencieuses en 2018», Ici Radio-Canada, 3 janvier 2018

Archives

 
IREF25 web