Revue FéminÉtudesProtocole

REVUE FÉMINÉTUDES

Fem

Protocole

Protocole de présentation des articlesLes textes présentés doivent être rédigés en français

Envoyez deux copies de votre texte à feminetudes.textes@gmail.com

• L’une avec vos coordonnées (nom et prénom, téléphone, courriel, champ d’études et niveau de scolarité)


• L’autre non identifiée.

Vous pouvez joindre des images ou des photos à vos articles (document séparé, ne doit pas faire partie du texte).

La longueur des textes soumis doit se situer entre 6 à 10 pages à double interligne, caractère Times 12. (Dans le cas de créations littéraires ou de chroniques, la longueur peut varier) .

La féminisation : Les textes présentés doivent être féminisés.


Remarques importantes:

1. On évite l’utilisation des paranthèses ou tirets à moins de ne pas connaître le référent, ex : Vous êtes invités-es.

2. Les noms s’écrivent dans les deux genres, ex : les enseignants et les enseignantes. 

3. L’accord en genre et en nombre des adjectifs et des participes passés épithètes se fait avec le nom le plus proche, ex : Une étudiante ou un étudiant inscrit / Un étudiant ou une étudiante inscrite; De nombreux étudiants et étudiantes / De nombreuses étudiantes et étudiants; Les professeures et professeurs sont invités (dans le cas des participes, le nom masculin est en dernier).

Le nom complet d’un sigle ou d’un anacronyme devra être indiqué à sa première occurrence : ex. Université du Québec à Rimouski (UQAR) Pour les citations, on utilise les guillemets français : « bla bla bla » .

Les auteures, auteurs doivent s’assurer de l’exactitude des citations, des références bibliographiques et des sites internet.

Les références bibliographiques seront placées dans le texte en indiquant entre parenthèses le nom de famille de ou des auteures, auteurs, l’année de publication et la page (s’il y a lieu), comme dans les exemples suivants : (Meilleur, 1992 : 125), (Meilleur et Chevrette, 1988 : 240), (Tremblay, 1988; Lévesque, 1990). La référence doit suivre immédiatement le mot ou les guillemets avant toute ponctuation. 

Les notes personnelles seront présentées à simple interligne en bas de page, par exemple : 1. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter tel auteur…

La bibliographie : La liste complète des références sera placée en ordre alphabétique à la fin du document. Écrire en italique le titre des livres et revues et mettre entre guillemets les titres d’articles et de chapitres de livres. 

Exemple : 
BELOTTI, Elena (1974). Du côté des petites filles, Paris, éd. des femmes.
LANDRY, Simone (1989). « Le pouvoir des femmes dans les groupes restreints »,
Recherches féministes, vol. 2, no 2 : 15-54.


Informations : IREF 514-987-6823 ou par courriel à revue.feminetudes@gmail.com

Cahiers de l’IREF en libre-accès

collectionTremplin

L’ensemble des Cahiers de la collection Tremplin sont en ligne. Cette collection comprend les travaux de Mickael Chacha Enriquez (sociologie), Michèle Gaudreau (études littéraires), Ariane Gibeau (études littéraires), Martine Joyal (travail social), Sabrina Maiorano (histoire de l’art), Stéphanie Mayer (science politique), Kim Rondeau (histoire de l’art) et Gabrielle Trépanier-Jobin (communications).

Archives

Le Prix du meilleur mémoire 2016-2017 en études féministes de Thomas Lafontaine, diplômé en études littéraires avec concentration en études féministes, fait l'objet d'un article dans l'Actualités UQAM «Un humour émancipateur», 13 Juin 2018

Martine Delvaux, membre professeure en études littéraires, s’entretient avec Nathalie Collard au sujet du livre «Bad féministe, une voix qui dérange» de Roxane Gay, La Presse +, 13 mai 2018

Entrevue avec notre membre Lucie Lamarche, spécialiste du droit de la protection sociale et professeure au département de sciences juridiques, dans le Magazine 100°, «Au Québec, qui protège le droit de tous à l’alimentation ?», 11 mai 2018

Louise Cossette, directrice de programmes à l’IREF et professeure au Département de psychologie, est citée dans l’article «Intérêt croissant pour les études féministes, même chez les hommes», Le Devoir, 3 mai 2018

Archives

 
IREF25 web