Archives - événementsAutomne 2018: la session débute le 4 septembre

Il reste quelques places dans un des cours à contenu variable en études féministes:

FEM300D : FÉMINISMES ET ISLAM (mercredi de 18 h 00 à 21 h 00)

Descriptifs de cours
FEM300D : FÉMINISMES ET ISLAM
Mercredi de 18h 00 à 21 h 00
Les  représentations  des  femmes  musulmanes  dans  les  médias  omettent  souvent  de  refléter  les  réalités complexes  vécues  par  cette  population  groupe  grandement  hétérogène  dans  divers  contextes  (minoritaires  et majoritaires démographiquement). L’objectif général de ce cours est de présenter un aperçu des réalités des femmes musulmanes en explorant les aspects théoriques et empiriques qui y sont liés. Le cours sera réparti en trois blocs. Le premier bloc consiste en un tour d’horizon des notions de base sur l’islam, le féminisme, le colonialisme, le racisme et l’articulation entre le genre et la laïcité. Dans le second bloc, il sera question du statut des  femmes  dans  les  textes  musulmans,  des  questions  liées  au  corps  des  femmes  musulmanes  ainsi  que  du rapport  entre  les  femmes  et  les mosquées.  Nous  aborderons  alors  les  sujets qui  font  souvent  débat  autant  au Québec, qu’ailleurs, comme  le  port  du  foulard,  les  crimes  «d’honneur»,  etc.  Enfin,  le  troisième  bloc  se consacrera aux mobilisations des femmes musulmanes en dressant tout d’abord un portrait du féminisme islamique  comme mouvement  intellectuel,  avant  de  se  pencher  davantage  sur  les  façons  dont  les  femmes musulmanes  se  mobilisent  afin  de  défendre  leurs  droits  dans  différentes  régions  du  monde.  Pour  ce  faire,  le cours analysera, entre autres, les dynamiques entre la loi, l’islam et le genre, par le biais d’études de cas de certains pays.

Table ronde : Représentations médiatiques des femmes en politique

Mardi 25 septembre 12h30-14h, Salle DS-1950

Avec : Caterine Bourassa-Dansereau (Département de communication sociale et publique), Marianne Théberge-Guyon (Doctorante en communication), Audrey Gosselin-Pellerin (Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie) , Isabelle Gusse (Département de science politique), Fatoumata Bernadette Sonko (Sciences de l’information) et Rachel Chagnon (IREF et Département des sciences juridiques). Animation : Pascale Navarro, auteure et chroniqueuse politique.

Table rondeReprésentationsmédiatiques 2018

Archives

Notre membre honoraire Micheline Labelle signe «Les partis politiques face aux modèles d’immigration et d’intégration», Le Devoir, 14 août 2018

Rachel Chagnon, directrice de l'IREF, et Sandrine Ricci, chargée de cours à l'IREF, sont citées dans «La riposte d’une Parisienne à des commentaires désobligeants devient virale», Le Devoir, 1er août 2018

Rachel Chagnon était également à l’émission «Le 15-18», pour discuter du «Dépôt d’une loi sur le harcèlement de rue en France» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 1er août 2018 (à 16h38). Elle est aussi citée dans l'article «Mouvement #MOIAUSSI Pour que les victimes comptent vraiment», La Presse+, 30 juillet 2018

Lori Saint-Martin, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, écrit à son tour un texte dans Le Devoir «De la responsabilité des écrivains» suite à la démission de la directrice de la revue XYZ «refusant de cautionner un texte du prochain numéro dont la chute raconte une scène d’agression sexuelle». Le Devoir, 28 juillet 2018

Isabelle Boisclair, membre associée à l’IREF et professeure à l’Université de Sherbrooke, publiait le texte «Représentation du viol en littérature: pour dire quoi?» Le Devoir, 27 juillet 2018

Martine Delvaux, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, répondait aux questions dans l'article «Comment parler des violences faites aux femmes en littérature?» Le Devoir, 26 juillet 2018

Mélanie Millette du Département de communication sociale et publique et Rachel Chagnon, directrice de l’IREF, sont citées dans «La pilosité exposée dans une publicité», Le Devoir, 5 juillet 2018

Archives

 
IREF25 web