Équipes de rechercheÉtude de la culture du témoignage par les minorités sexuelles et de genre : usages, défis, enjeux et retombées d’une pratique renouvelée

Organisme subventionnaire : CRSH, subvention de développement de partenariat (2011-2014)
Chercheure : Maria Nengeh Mensah
Co-chercheure : Janik Bastien-Charlebois, Thomas Haig, Thomas Waugh, Chris Bruckert
Collaboratrice: Martine Delvaux
Partenaires: Centre d’histoire orale et de récits numérisés; Groupe de recherche et d’intervention sociale (GRIS) Montréal; Stella, l’amie de Maimie; Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-sida); POLITI-Q Collectif d’activistes queers solidaires de Montréal; Prostitutes of Ottawa/Gatineau Work Educate and Resist (P.O.W.E.R.)

Ce projet de développement de partenariat est axé sur la culture du témoignage comme d’intervention sociale pour les minorités sexuelles et de genre. Les personnes des groupes minorisés en raison de leur sexualité et/ou de leur genre sont stigmatisées et victimes de discrimination. Le motif de leur exclusion sociale étant souvent invisible, le témoignage (oral, écrit, audiovisuel, numérique, artistique) représente pour elles une stratégie pour raconter leur histoire personnelle. Trois groupes minorisés pour leur sexualité et/ou leur genre usent du témoignage dans cette perspective : les personnes lesbiennes/gaies/bi/trans/queer (LGBTQ), les personnes vivant avec le VIH/sida, et les personnes ayant une expérience de travail du sexe. Bien que le témoignage soit une stratégie d’intervention pour tous ces groupes, aucune recherche au Canada ou ailleurs ne s’est penchée sur les liens existants entre eux, sur la base des usages qu’ils font des témoignages. Afin de combler cette lacune, ce projet répondra à un certain nombre de questions dont : quels usages sont faits du témoignage par ces trois groupes, et dans quelles conditions ? Quels sont les liens existants entre ces usages ? Quelles retombées a le témoignage en terme de changement social et d’amélioration des conditions de vie individuelles et collectives de ces groupes ?

Conférence: «De servantes des hommes à servantes des banques. Les femmes et la dette dans l’économie mondiale»

Conférence publique de Silvia Federici, Université Hofstra
Dans le cadre du congrès de la Société québécoise de science politique, en collaboration avec l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM et le Regroupement québécois en études féministes (RéQEF)

17 mai 2017, 16h - 17h30
UQAM, Amphithéâtre du pavillon Sherbrooke (SH-2800)
200 rue Sherbrooke ouest, Montréal. Métro Place des Arts

Archives

Notre membre associée Isabelle Boisclair est citée dans l’article «Le sexisme révélé, un gazouillis à la fois», Le Devoir, 16 mai 2017

Plusieurs de nos membres signent le texte collectif «Quand la culture du viol s'immisce dans la salle d'accouchement», dans le Huffington Post Québec, 15 mai 2017

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires, est citée dans l’article «Maman, marâtre et belle-mère», La Presse +, 14 mai 2017

L’ouvrage de Christelle Lebreton, tiré de sa thèse de doctorat avec concentration en études féministes s’étant mérité un prix de l’IREF, fait l’objet de l’article «Étude sur l’adolescence lesbienne -- Ces jeunes filles qui se sentent « seules au monde », La Presse +, 13 mai 2017

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires, signe «Être une femme, une maladie préexistante?», dans Le Devoir, 11 mai 2017

Des échos du colloque de l’IREF à l’ACFAS dans l’article «Agressions sexuelles -- Obtenir justice à la Cour… des petites créances», dans lequel sont citées deux conférencières de la journée du 9 mai, Suzanne Zaccour et Sandrine Ricci, Le Devoir, 10 mai 2017

Yolande Cohen, professeure au Département d’histoire, co-signe «L’inéluctable montée de la droit»,  Le Devoir, 9 mai 2017

Chiara Piazzesi, professeure au Département de sociologie, est citée dans l’article «France – La différence d’âge qui dérange», La Presse +, 6 mai 2017

Michèle Charpentier, professeure à l’École de travail social, était à l’émission «L’heure du monde» de la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, pour y commenter le bond de l’espérance de vie au Québec, 2 mai 2017

Francis Dupuis-Déri, professeur au Département de science politique, était invité à la radio suisse RTS pour y parler de son ouvrage «La peur du peuple», le 1er mai 2017

Sylvie Fortin, professeure au Département de danse, est citée dans l’article «Le corps dansant se porte mieux», Le Devoir, 29 avril 2017

Archives

 
IREF25 web