Équipes de rechercheÉtude de la culture du témoignage par les minorités sexuelles et de genre : usages, défis, enjeux et retombées d’une pratique renouvelée

Organisme subventionnaire : CRSH, subvention de développement de partenariat (2011-2014)
Chercheure : Maria Nengeh Mensah
Co-chercheure : Janik Bastien-Charlebois, Thomas Haig, Thomas Waugh, Chris Bruckert
Collaboratrice: Martine Delvaux
Partenaires: Centre d’histoire orale et de récits numérisés; Groupe de recherche et d’intervention sociale (GRIS) Montréal; Stella, l’amie de Maimie; Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-sida); POLITI-Q Collectif d’activistes queers solidaires de Montréal; Prostitutes of Ottawa/Gatineau Work Educate and Resist (P.O.W.E.R.)

Ce projet de développement de partenariat est axé sur la culture du témoignage comme d’intervention sociale pour les minorités sexuelles et de genre. Les personnes des groupes minorisés en raison de leur sexualité et/ou de leur genre sont stigmatisées et victimes de discrimination. Le motif de leur exclusion sociale étant souvent invisible, le témoignage (oral, écrit, audiovisuel, numérique, artistique) représente pour elles une stratégie pour raconter leur histoire personnelle. Trois groupes minorisés pour leur sexualité et/ou leur genre usent du témoignage dans cette perspective : les personnes lesbiennes/gaies/bi/trans/queer (LGBTQ), les personnes vivant avec le VIH/sida, et les personnes ayant une expérience de travail du sexe. Bien que le témoignage soit une stratégie d’intervention pour tous ces groupes, aucune recherche au Canada ou ailleurs ne s’est penchée sur les liens existants entre eux, sur la base des usages qu’ils font des témoignages. Afin de combler cette lacune, ce projet répondra à un certain nombre de questions dont : quels usages sont faits du témoignage par ces trois groupes, et dans quelles conditions ? Quels sont les liens existants entre ces usages ? Quelles retombées a le témoignage en terme de changement social et d’amélioration des conditions de vie individuelles et collectives de ces groupes ?

La collection Tremplin des Cahiers de l’IREF maintenant en ligne en libre-accès!

L’Institut de recherches et d’études féministes annonce la mise en ligne de l’ensemble des Cahiers de la collection Tremplin!

collectionTremplin

Cette collection comprend les travaux de Mickael Chacha Enriquez (sociologie), Michèle Gaudreau (études littéraires), Ariane Gibeau (études littéraires), Martine Joyal (travail social), Sabrina Maiorano (histoire de l’art), Stéphanie Mayer (science politique), Kim Rondeau (histoire de l’art) et Gabrielle Trépanier-Jobin (communications).

Publication du Cahier de l'IREF, Collection Agora, no 8

Féminismes, sexualités et libertés sous la direction de Lori Saint-Martin, Thérèse St-Gelais et Caroline Désy.

Il s’agit du premier numéro des Cahiers de l’IREF qui est publié exclusivement en version numérique.

Archives

Geneviève Pagé, professeure au Département de science politique, est mentionnée dans l’article «Leadership autochtone au féminin», Actualités UQAM, 3 août 2017 

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l'IREF, est citée dans «10 millions de dollars d’indemnités pour un ancien prisonnier de Guantanamo», Agence Sputnik, 20 juillet 2017

Le doctorant en sémiologie Bruno Laprade, aussi membre étudiant de l’IREF, est cité dans l’article «“Queerˮ, un flou clair pour les minorités sexuelles», Le Devoir, 20 juillet 2017

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, est citée dans «L’agression sexuelle se vit encore en silence», Le Devoir, 12 juillet 2017

Angelo Dos Santos Soares, professeur au Département d'organisation et ressources humaines, est cité dans «Hausse des problèmes de santé mentale : une situation qui est prise au sérieux», TVA nouvelles, 11 juillet 2017

Mélissa Blais, doctorante et chargée de cours à l’IREF, est citée dans l’article «Manspreading: pour en finir avec le syndrome des “couilles en cristalˮ», La Presse +, 1er juillet 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, est citée dans l’article «Simone Veil, l'inspiration de toute une génération de femmes», Le Devoir, 1er juillet 2017

Line Chamberland, professeure au Département de sexologie et titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie, est citée dans «Queer, ou l'éloge de la diversité sexuelle», Ici Radio-Canada, 23 juin 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, et Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques, sont citées dans l’article «Le sexisme au quotidien»; Francine Descarries est aussi citée dans l’article « La pub sexiste, ce fléau » (Dossier sur le sexisme ordinaire), Gazette des femmes, 22 juin 2017

Archives

 
IREF25 web