Équipes de rechercheGroupe interdisciplinaire de recherche sur l’antiféminisme (GIRAF)

Chercheur : Francis Dupuis-Déri
Co-chercheures, co-chercheur : Francine Descarries, Lori Saint-Martin, Frédérick Gagnon
Partenaires : L’R des centres des femmes du Québec, les Éditions du remue-ménage, et le Protocole UQAM/Relais-femmes du Service aux collectivités de l’UQAM.

Le GIRAF se veut un espace de convergence interdisciplinaire et de synergie de la recherche sur l’antiféminisme à l’UQAM, en plus d’offrir un cadre favorable au développement de nouveaux projets de recherche et de demandes de financement, de stimuler l’enseignement sur l’antiféminisme et de permettre à des étudiantes et des étudiants aux études supérieures qui se spécialisent sur ce sujet de s’insérer dans une équipe de recherche. Plus spécifiquement, le GIRAF poursuit quatre objectifs: (1) une mission de documentation historique, soit de la recherche sur les formes de l’antiféminisme dans l’histoire ; (2) le développement théorique critique, soit la production d’outils analytiques et conceptuels pour mieux étudier l’antiféminisme ; (3) la diffusion scientifique, principalement grâce à la collection «Observatoire de l’antiféminisme (aux éditions du Remue-ménage) et à des conférences et des publications, d’études sur l’antiféminisme contemporain et historique ; (4) la participation au débat public, par l’organisation de conférences publiques ou de conférences auprès d’organisations non-gouvernementales et de groupes sociaux concernés, et la diffusion de textes dans les médias grand public et les médias alternatifs.

Francine Descarries et Rachel Chagnon sont en entrevue dans Actualités UQAM dans l'article « Rendez-vous féministe » au sujet du 7e Congrès international des recherches féministes dans la francophonie, 19 août 2015

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, est citée dans le journal Les Affaires du 19 août 2015 dans l'article « Caisse de dépôt : un investissement critiqué »

Line Chamberland, professeure au Département de sexologie et titulaire de la Chaire de recherche sur l'homophobie, est citée dans un article du Devoir du 19 août 2015 : « Le projet de loi de la ministre Vallée rate la cible, fait valoir la communauté LGBT »

Thérèse St-Gelais, professeure au Département d'histoire de l'art s'interroge sur la place des femmes en arts visuels en 2015 ainsi que du ‪#‎CIRFF2015 à l'émission Montréal s'EXPOSe  de CIBL Radio-Montréal 101,5 FM, le 18 août 2015

Yolande Cohen, professeure au Département d'histoire et Margot Blanchard, étudiante à la maîtrise en histoire avec concentration en études féministes, signent « Un vote historique en faveur de la décriminalisation de la prostitution? », dans Le Devoir du 15 août 2015

Gilbert Émond, membre associé de l'IREF, signe « Moi, c'est papa que je marierais », dans La Presse du samedi 15 août 2015

Isabelle Boisclair, membre associée de l'IREF, signe « Scène culturelle: où sont les femmes? » dans Le Devoir du 12 août 2015

Martine Delvaux, professeure au Département d'études littéraires, signe un article dans La Presse du 12 août 2015 : « L'homme des cavernes » 

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l'IREF, était le 10 août 2015 sur Ici Radio-Canada à l'émission L'heure de pointe: « Harper veut criminaliser les voyages dans certaines régions » 

Alban Ketelbuters, membre doctorant de l'IREF, signe un article dans Le Devoir du 10 août 2015 : « Il y a erreur de diagnostic » 

Archives