Équipes de rechercheRace, genre et perception de l’État providence: une approche comparative expérimentale

Organisme subventionnaire : CRSH, Subvention ordinaire (2011-2014)
Chercheure : Allison Harrell
Co-chercheurs : James Engle-Warnick, Univ. McGill; Stuart Soroka, Univ. McGill
Collaborateurs : Shanto Iyengar, Université Stanford ; Collaborateur : Ed Fieldhouse
Adjointe de recherche : Valérie Lapointe, maîtrise en science politique 

Ce projet pose la question suivante : est-ce que la perception des identités racisées et genrées des bénéficiaires des politiques publique influence l’appui ou la dénonciation des politiques sociales au sein des États providences. Nous nous intéressons surtout à comment le dépistage des bénéficiaires d’une manière racisée et/ou genrée affecte l’opinion des programmes.  Répondre à cette question est, selon nous, essentiel pour comprendre et ultimement développer des politiques sociales au sein des États providences.  Cette recherche a trois buts, en particulier : 1) approfondir la littérature, en provenance majoritairement des États-Unis, sur la « race », le genre et l'aide sociale dans une perspective comparative en examinant les perceptions et les comportements à travers trois pays (Canada, Angleterre, États-Unis) ; 2) fournir une analyse des impacts que peuvent avoir la race et le genre dans le domaine de l’élaboration des politiques. Actuellement, les recherches ont porté pratiquement qu’exclusivement sur l'aide sociale pour les démunies ; 3) comprendre, à l’aide d’une approche intergroupe, comment les citoyens perçoivent les politiques publiques. Alors que la plupart des recherches se concentrent sur l'état des régimes d'aide sociale, nous allons plutôt tenter de nous concentrer sur la façon dont les citoyens jugent (et distinguent entre) les bénéficiaires des politiques publiques.

Colloque Femmes et enjeux féministes: partage de savoirs-2e éd.

L'IREF collabore à cet événement qui aura lieu les 5, 6 et 7 mars 2019 à l'UQAM

Le Collectif Femmes aux cycles supérieurs vous invite à la deuxième édition de son colloque qui se déroulera sur trois jours et comprends une programmation variées, contenant des présentations académiques, artistiques, deux conférences et un cocktail de fermeture!

L'horaire détaillé du colloque sera publié dans l'événement Facebook

etrefemmeauxcyclesduperieurs2 2019

Conférence-midi : «Brûle-t-on encore les sorcières? Panique morale autour des études de genre et de la sexualité au Brésil»

Jeudi 21 février 2019, 12h30-13h30, salle N-8150. Avec Débora Krischke Leitão, docteure en Anthropologie Sociale (2007), professeure au Département de Sciences Sociales et coordinatrice du Groupe de recherche sur les émotions et les réalités numériques de l’Université Federale de Santa Maria (Brésil).confBresil 21fevr2019

Archives

La doctorante en histoire Camille Robert et la professeure Louise Cossette sont citées dans un article de la Gazette des femmes sur l’anxiété de performance,  7 février 2019

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, est citée dans l’article «Allaiter jusqu'à deux ans: une charge ou un soulagement?», Huffington Post Québec, 7 février 2019

Marie-Andrée Roy, professeure au Département de sciences des religions, est interviewée à l’émission «L’heure du monde»,  à propos des agressions de sœurs par des prêtres, sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 6 février 2019

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, est interviewée dans un reportage du Téléjournal d’Ici Radio-Canada sur la décriminalisation de la prostitution, 6 février 2019

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, est interviewée dans un reportage du Téléjournal d’Ici Radio-Canada sur la décriminalisation de la prostitution, 6 février 2019

https://ici.radio-canada.ca/tele/le-telejournal-avec-celine-galipeau/site/segments/reportage/105146/prostitution-decriminalisation-realite-legalisation
Archives

 
IREF25 web