Équipes de rechercheRace, genre et perception de l’État providence: une approche comparative expérimentale

Organisme subventionnaire : CRSH, Subvention ordinaire (2011-2014)
Chercheure : Allison Harrell
Co-chercheurs : James Engle-Warnick, Univ. McGill; Stuart Soroka, Univ. McGill
Collaborateurs : Shanto Iyengar, Université Stanford ; Collaborateur : Ed Fieldhouse
Adjointe de recherche : Valérie Lapointe, maîtrise en science politique 

Ce projet pose la question suivante : est-ce que la perception des identités racisées et genrées des bénéficiaires des politiques publique influence l’appui ou la dénonciation des politiques sociales au sein des États providences. Nous nous intéressons surtout à comment le dépistage des bénéficiaires d’une manière racisée et/ou genrée affecte l’opinion des programmes.  Répondre à cette question est, selon nous, essentiel pour comprendre et ultimement développer des politiques sociales au sein des États providences.  Cette recherche a trois buts, en particulier : 1) approfondir la littérature, en provenance majoritairement des États-Unis, sur la « race », le genre et l'aide sociale dans une perspective comparative en examinant les perceptions et les comportements à travers trois pays (Canada, Angleterre, États-Unis) ; 2) fournir une analyse des impacts que peuvent avoir la race et le genre dans le domaine de l’élaboration des politiques. Actuellement, les recherches ont porté pratiquement qu’exclusivement sur l'aide sociale pour les démunies ; 3) comprendre, à l’aide d’une approche intergroupe, comment les citoyens perçoivent les politiques publiques. Alors que la plupart des recherches se concentrent sur l'état des régimes d'aide sociale, nous allons plutôt tenter de nous concentrer sur la façon dont les citoyens jugent (et distinguent entre) les bénéficiaires des politiques publiques.

La collection Tremplin des Cahiers de l’IREF maintenant en ligne en libre-accès!

L’Institut de recherches et d’études féministes annonce la mise en ligne de l’ensemble des Cahiers de la collection Tremplin!

collectionTremplin

Cette collection comprend les travaux de Mickael Chacha Enriquez (sociologie), Michèle Gaudreau (études littéraires), Ariane Gibeau (études littéraires), Martine Joyal (travail social), Sabrina Maiorano (histoire de l’art), Stéphanie Mayer (science politique), Kim Rondeau (histoire de l’art) et Gabrielle Trépanier-Jobin (communications).

Publication du Cahier de l'IREF, Collection Agora, no 8

Féminismes, sexualités et libertés sous la direction de Lori Saint-Martin, Thérèse St-Gelais et Caroline Désy.

Il s’agit du premier numéro des Cahiers de l’IREF qui est publié exclusivement en version numérique.

Archives

Geneviève Pagé, professeure au Département de science politique, est mentionnée dans l’article «Leadership autochtone au féminin», Actualités UQAM, 3 août 2017 

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l'IREF, est citée dans «10 millions de dollars d’indemnités pour un ancien prisonnier de Guantanamo», Agence Sputnik, 20 juillet 2017

Le doctorant en sémiologie Bruno Laprade, aussi membre étudiant de l’IREF, est cité dans l’article «“Queerˮ, un flou clair pour les minorités sexuelles», Le Devoir, 20 juillet 2017

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, est citée dans «L’agression sexuelle se vit encore en silence», Le Devoir, 12 juillet 2017

Angelo Dos Santos Soares, professeur au Département d'organisation et ressources humaines, est cité dans «Hausse des problèmes de santé mentale : une situation qui est prise au sérieux», TVA nouvelles, 11 juillet 2017

Mélissa Blais, doctorante et chargée de cours à l’IREF, est citée dans l’article «Manspreading: pour en finir avec le syndrome des “couilles en cristalˮ», La Presse +, 1er juillet 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, est citée dans l’article «Simone Veil, l'inspiration de toute une génération de femmes», Le Devoir, 1er juillet 2017

Line Chamberland, professeure au Département de sexologie et titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie, est citée dans «Queer, ou l'éloge de la diversité sexuelle», Ici Radio-Canada, 23 juin 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, et Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques, sont citées dans l’article «Le sexisme au quotidien»; Francine Descarries est aussi citée dans l’article « La pub sexiste, ce fléau » (Dossier sur le sexisme ordinaire), Gazette des femmes, 22 juin 2017

Archives

 
IREF25 web