Équipes de rechercheSexe, race, classe. Féminismes en recomposition

Organisme subventionnaire : CRSH, programme de développement savoir (2011-2013)
Chercheure : Elsa Galerand
Co-chercheure : Francine Descarries

Ce projet participe d’un nouveau champ de recherche qui porte sur le féminisme et qui consiste à examiner ses mutations, ses recompositions ainsi que ses relations aux autres mouvements d’émancipation à partir des théories de l’articulation du genre aux autres rapports de pouvoir (de classe, de race, coloniaux et postcoloniaux notamment). Ce projet s’intéresse, pour sa part, aux modalités selon lesquelles les résistances féministes se redéploient aujourd’hui, dans le contexte de la société québécoise, face aux différentes formes de violences et d’exploitation croisées qui accompagnent la mondialisation néolibérale. Au nombre des dernières métamorphoses du féminisme québécois, ses formes de renouvellement autour des apports critiques des féminismes noir, postcolonial et d’inspiration marxiste, sont plus précisément au centre du programme de recherche proposé. Ces critiques ont, tour à tour, démontré la nécessité d’intégrer pleinement les rapports de pouvoir (de classe et de race) entre femmes dans l’analyse de l’oppression des femmes comme dans la construction des luttes contre cette oppression. Et cette nécessité semble désormais non seulement théoriquement admise mais inscrite à l’agenda militant du mouvement féministe québécois.

Projet « S'ouvrir aux Amériques »

Dirigé par M. Bernard Duhaime, membre de l'IREF

Table-ronde réservée aux professionnels de la défense des droits humains, qui se tiendra à l’UQAM le 17 mai 2018, au A-1330 (pavillon Hubert-Aquin). Cette table-ronde sera suivie du lancement officiel du projet, ouvert au public, à partir de 16H30.

Détails de l'événement

***

Université féministe d'été de l'UdeLaval

Quelle égalité dans un contexte de diversité ?
Du 20 au 25 mai 2018
Université Laval

SAVIE-LGBTQ

Recherche partenariale
Université d'été Diversité sexuelle et pluralité des genres
du 4 au 8 juin à l'UQO

Archives

Francis Dupuis-Déri, professeur au Département de science politique et membre de l'IREF, est cité dans L'Humanité, France, le mercredi 9 mai 2018 dans un entretien réalisé par Grégory Marin avec Paolo Stuppia : «Le Black Bloc n'existe pas»

Camille Robert, membre étudiante de l'IREF et candidate au doctorat en histoire avec concentration en études féministes, sous la direction de Martin Petitclerc et Magda Fahrni, était invitée le 19 avril à l’émission Plus on est de fous, plus on lit! (ICI Radio-Canada Première) pour discuter du nouvel ouvrage Grève et paix. Une histoire des lois spéciales au Québec, de Martin Petitclerc et Martin Robert, qui vient de paraître chez Lux Éditeur.

Le segment peut être écouté à ce lien ici

Archives

 
IREF25 web