RechercheSoutien et développement

L’IREF comporte un secteur soutien et développement de la recherche. Il a comme mandats principaux :

  • Animation scientifique : conférences, colloques, tables rondes, ateliers et séminaires, en collaboration avec les équipes de recherche. Des activités sont aussi régulièrement organisées en collaboration avec d’autres instituts, départements, centres et chaires, ainsi qu’avec des organismes non-académiques.
  • Assistance à la préparation et gestion des subventions de recherche. Les professeures membres peuvent bénéficier d’un service d’assistance à la préparation des demandes de subvention sous forme de relecture des projets et conseils en matière de projections budgétaires. Les membres détentrices de subventions peuvent quant à elles déposer leur projet à l’IREF et profiter d’une assistance à la gestion de celui-ci.
  • Publication d’actes de colloques, d’essais et de rapports de recherche : Édition des Cahiers de l’IREF, collection « Agora ».
  • Il est possible de soumettre pour diffusion à l’IREF des événements d’intérêt pour nos membres. L’IREF a pour politique de soutenir, dans la mesure de ses moyens, les activités organisées par ses membres. L’IREF n’offre pas de commandite.

Caroline Désy (Christine Couvrat, remplacement temporaire)
Agente de recherche et de planification
(514) 987-3000 poste 2350
desy.caroline@uqam.ca

Notre membre associée Pascale Navarro co-signe le texte «Une idée prometteuse pour améliorer le système de justice», sur le projet de création d’une chambre spécialisée en matière de violences sexuelles et conjugales, Le Devoir, 15 mars 2018

Sandrine Ricci, doctorante en sociologie et chargée de cours à l’IREF et porteuse du dossier, est citée dans l’article «Quatre mois de prison pour avoir menacé des féministes avec des photos de Marc Lépine», Le Devoir, 15 mars 2018. On en parle aussi dans The Montreal Gazette, 15 mars 2018 et dans La Presse du 16 mars 2018

Les administratrices des pages du Réseau québécois en études féministes (RéQEF) et de Sans oui, c'est non ont déposé des plaintes pour cyberharcèlement en 2016. Elles ont obtenu gain de cause. Félicitations aux plaignantes pour avoir eu le courage de mener ces procédures jusqu'au bout.

Anouk Bélanger, professeure au Département de communication sociale et publique, co-signe le texte «Don Cherry, baromètre de l’intolérance», dans La Presse +, 11 mars 2018

Notre membre chargée de cours Louise Champoux-Paillé est citée dans l’article «Six conseils pour favoriser l’avancement des femmes dans une entreprise», Les Affaires.com, 10 mars 2018

Les chercheures de l’IREF Mélissa Blais et Sandrine Ricci sont citées dans «Des femmes victimes de cyberharcèlement obtiennent justice», Le Devoir, 9 mars 2018

Archives

 
IREF25 web