ÉtudesRéseau études féministes

Qu’est-ce que le réseau ?

Les principales caractéristiques du réseau socioprofessionnel

  • C'est gratuit ! Toutes les étudiantes et les étudiants d'un même champ d'études peuvent être membres, qu'ils soient aux études à temps complet, à temps partiel, étudiant.e.s libres ou inscrit.e.s au certificat;
  • Les réseaux sont implantés et encadrés par un.e conseiller.ère à la vie étudiante de l'UQAM qui veille à orienter & faciliter les projets initiés et gérés par les membres.

Un réseau socioprofessionnel vous propose

  • Un bulletin électronique Info-Emploi qui diffuse les offres d'emploi (liées au domaine d'études) aux membres;
  • Un bulletin électronique d'information qui permet aux membres de s'informer des événements. projets et ressources liées à leur discipline;
  • Un site web multifonctionnel (en cours d'implantation) fondé sur une base de données, regroupant tous les services et projets d'un réseau, illustrant bien la culture orientante véhiculée par les réseaux.
  • et plus encore...

Plusieurs activités sont possibles, selon l'implication des membres

  • Des midis-causeries (pour membres étudiant.e.s) et des soirées-rencontres (pour membres étudiant.e.s & diplômé.e.s), afin d'échanger avec des personnes ressources sur des thèmes tant sur le plan académique que professionnel;
  • Un souper annuel pour élargir son réseau de contacts, en réunissant les étudiant.e.s, les enseignant.e.s et les diplômé.e.s;
  • Une journée socioprofessionnelle où des conférenciers.ères oeuvrant dans la discipline du réseau viennent échanger sur un sujet : secteur professionnel, champs de recherche, formation continue, etc;
  • Un site web pour créer un lieu d'échange et de convergence des différentes informations qui transitent par les réseaux;
  • D'autres projets sont également possibles, visant:
    • le développement des compétences;
    • le parrainage entre membres étudian.e.ts et diplômé.e.s, question de favoriser les vases communiquants entre eux..
    • etc.

Renseignement:

Le Réseau relève des Services à la vie étudiante

reseau.etudesfeministes@uqam.ca

Table ronde: La Violence comme arme de peur: attentat à Polytechnique 30 ans plus tard»

Dans le cadre des activités de commémoration des 30 ans de la tuerie de Polytechnique, l'IREF organise le jeudi 5 décembre prochain une table ronde sur la violence comme arme de peur.
Jeudi 5 décembre 2019 de 17h30 à 19h
UQAM, Salle D-R200

devoirdememoire3

Archives

Isabelle Boisclair, membre associée, et Karine Rosso, chargée de cours à l’IREF, sont citées dans «Le livre québécois privilégie un genre», Le Devoir, 22 novembre 2019

Marilou Tanguay, doctorante en histoire avec concentration en études féministes, signe un article sur ses pratiques de recherche et d’utilisation des médias sociaux, dans le dossier «Médias sociaux» de la revue Découvrir publié par l’ACFAS, 21 novembre 2019

Yolande Cohen, professeure au Département d’histoire, Camille Robert, doctorante en histoire et Wildia Larivière, co-initiatrice de la section québécoise du mouvement Idle No More, étaient à l’émission «Plus on est de fous, plus on lit», pour y discuter de «L’histoire vue par des femmes: la colonisation du Canada», sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 19 novembre 2019

Les recherches de l’équipe d’Isabelle Plante, professeure au Département d’éducation et formation spécialisées, font l’objet de l’article «Rendement des élèves au secondaire: la force du groupe fait toute la différence», La Presse, 18 novembre 2019

- Isabelle Plante était aussi en entrevue à propos de «Éducation: la force d'une classe compte pour la réussite scolaire», Radio Énergie 94.3, 18 novembre 2019

Nora Nagels, professeure au Département de science politique, était en entrevue pour le segment «Evo Morales en exil: les raisons d’une fuite», à l’émission «Désaultels le dimanche», sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 17 novembre 2019

Archives

 
IREF25 web