ÉtudesRéseau études féministes

Qu’est-ce que le réseau ?

Les principales caractéristiques du réseau socioprofessionnel

  • C'est gratuit ! Toutes les étudiantes et les étudiants d'un même champ d'études peuvent être membres, qu'ils soient aux études à temps complet, à temps partiel, étudiant.e.s libres ou inscrit.e.s au certificat;
  • Les réseaux sont implantés et encadrés par un.e conseiller.ère à la vie étudiante de l'UQAM qui veille à orienter & faciliter les projets initiés et gérés par les membres.

Un réseau socioprofessionnel vous propose

  • Un bulletin électronique Info-Emploi qui diffuse les offres d'emploi (liées au domaine d'études) aux membres;
  • Un bulletin électronique d'information qui permet aux membres de s'informer des événements. projets et ressources liées à leur discipline;
  • Un site web multifonctionnel (en cours d'implantation) fondé sur une base de données, regroupant tous les services et projets d'un réseau, illustrant bien la culture orientante véhiculée par les réseaux.
  • et plus encore...

Plusieurs activités sont possibles, selon l'implication des membres

  • Des midis-causeries (pour membres étudiant.e.s) et des soirées-rencontres (pour membres étudiant.e.s & diplômé.e.s), afin d'échanger avec des personnes ressources sur des thèmes tant sur le plan académique que professionnel;
  • Un souper annuel pour élargir son réseau de contacts, en réunissant les étudiant.e.s, les enseignant.e.s et les diplômé.e.s;
  • Une journée socioprofessionnelle où des conférenciers.ères oeuvrant dans la discipline du réseau viennent échanger sur un sujet : secteur professionnel, champs de recherche, formation continue, etc;
  • Un site web pour créer un lieu d'échange et de convergence des différentes informations qui transitent par les réseaux;
  • D'autres projets sont également possibles, visant:
    • le développement des compétences;
    • le parrainage entre membres étudian.e.ts et diplômé.e.s, question de favoriser les vases communiquants entre eux..
    • etc.

Renseignement:

Le Réseau relève des Services à la vie étudiante

reseau.etudesfeministes@uqam.ca

Conversations entre générations militantes féministes

Dans le cadre de l’exposition InterReconnaissance. Une mémoire citoyenne se raconte de l’Écomusée du fier monde, des féministes sont conviées à dialoguer entre les générations militantes sur les luttes menées hier et aujourd’hui au Québec. Ces conversations auront lieu entre Alexandra Pierre, Sylvie Paquerot, Louise Desmarais et Nesrine Bessaïh.

L’activité gratuite a lieu le vendredi 25 janvier 2019 de 13h30 à 18h30. Elle est organisée par Diane Lamoureux et Stéphanie Mayer en collaboration avec l’Institut de recherches et d’études féministes de l’UQAM ainsi que l’Écomusée du fier monde.

2019 Interreconnaissance

Archives

Marie-Andrée Roy, professeure au Département de sciences des religions, est citée dans «Médecins, artisans insoupçonnés de la canonisation des saints», Ici Radio-Canada nouvelles, 11 janvier 2019

Une étude de notre membre Chantal Francoeur, de l’École des médias, fait l’objet d’un article du journal Le Devoir, «Médias: forte hausse de la présence des relations publiques dans les articles», 10 janvier 2019

Camille Robert, doctorante en histoire et membre étudiante de l’IREF, est en entrevue dans «Le travail invisible ou l’enjeu oublié des féministes», Le Devoir, 3 janvier 2019

Véronique Pronovost, doctorante en science politique et membre étudiante de l’IREF est citée dans «Quand le “choixˮ est découragé», La Presse +, 3 janvier 2019

Véronique Pronovost, doctorante en science politique et membre étudiante de l’IREF est citée dans «Quand le “choixˮ est découragé», La Presse +, 3 janvier 2019

http://plus.lapresse.ca/screens/b2f2ad17-cc68-45cb-bfae-e759b86dcfea__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
Archives

 
IREF25 web