Bannière Faculté des sciences humaines Institut de recherches et d'études féministes

Partenaires / CollaborationsConsortium des études féministes francophones au Québec et au Canada

L'Institut de recherches et d'études féministes (IREF) de l'UQAM, l'Institut d'études des femmes (IEF) de l'Université d'Ottawa, la Chaire Claire-Bonenfant - Femmes, Savoirs et Sociétés de l'Université Laval et l'École d'études des femmes du Collège universitaire de Glendon, York University ont lancé le 10 mai 2007 le Consortium des études féministes francophones au Québec et au Canada. L'événement s'est déroulé à Trois-Rivières, à l'occasion du 75e Congrès de l'Acfas, en présence des principaux partenaires du projet, dont la directrice de l'IREF, Madame Marie-Andrée Roy, la directrice de l'IEF, Madame Jennie Abell, la titulaire de la Chaire Claire-Bonenfant - Femmes, Savoirs et Sociétés, Madame Hélène Lee-Gosselin, et enfin la directrice de l'École d'études des femmes de York University, Madame Gertrude Mianda.

Initié par l'IREF de l'UQAM et l'IEF de l'Université d'Ottawa, le Consortium a pour mission de développer les échanges et les collaborations ainsi que renforcer la concertation entre les unités francophones en études féministes et études des femmes au Québec et au Canada. Il a pour objectifs :

  • de stimuler la concertation interuniversitaire sur les enjeux et le développement de la formation et de la recherche sur les femmes et les rapports de sexe;
  • d'accroître la collaboration entre les unités offrant des programmes d'enseignement en études féministes et des femmes;
  • et de favoriser le développement et la diffusion des recherches féministes francophones au Québec et au Canada.

Le Consortium se réunit annuellement en marge de son Colloque en études féministes qui se déroule lors du Congrès de l'Acfas.

À propos de l'IREF

L'Institut de recherches et d'études féministes s'intéresse aux enseignements et aux recherches sur les femmes, aux divers aspects du féminisme et aux rapports de sexe dans une perspective interdisciplinaire. Les recherches menées dans le cadre de l'Institut permettent d'approfondir, de renouveler, voire de repenser les analyses, les problématiques théoriques et les catégories mêmes du savoir à travers lesquelles ont été définis les rapports hommes-femmes et les rapports femmes-société. Par ses travaux, l'IREF vise à contribuer à la transformation des rapports entre les hommes et les femmes dans une perspective d'égalité entre les sexes.

À propos de l'IÉF

Fort de sa vaste expérience de travaux interdisciplinaires et collaboratifs à l'échelle locale, nationale et internationale, l'Institut d'études des femmes à l'Université d'Ottawa fait la promotion des études et recherches interdisciplinaires féministes dans un contexte bilingue et multiculturel. Fondé en 1999, l'Institut offre des programmes novateurs au premier cycle tout comme aux cycles supérieurs, et organise chaque année un large éventail de conférences et de séminaires.

La localisation de l'Institut dans la capitale nationale offre à la population étudiante des occasions idéales de collaboration et d'activisme avec des chercheurs-es et des militants-es œuvrant dans divers domaines au sein de groupes de femmes, d'ONG et d'organisations gouvernementales.

Liens :

Publication de la 2e édition du Panorama

LOGO PANORAMA IREF

Cette 2e version du PANORAMA de la recherche et de l’enseignement à l’IREF présentée à l'AG le 17 mai 2019, a pour objectif de donner la parole à 21 professeur·e·s de l’UQAM, membres de l’IREF, permettant ainsi une contextualisation de leur démarche et de leurs enseignements féministes qui profitera aux étudiant·e·s inscrit·e·s au certificat ou aux concentrations en études féministes.

Les 21 textes publiés sont de : Janik Bastien Charlebois; Amandine Catala; Rachel Chagnon; Line Chamberland; Céline Chatigny; Yolande Cohen; Louise Cossette; Martine Delvaux; Francine Descarries; Francis Dupuis-Déri; Magda Fahrni; Julie Lavigne;  Myriame Martineau; Denise Medico; Maria Nengeh Mensah; Geneviève Pagé; Chiara Piazzesi; Marie-Andrée Roy; Lori Saint-Martin; Dinaïg Stall et Thérèse St-Gelais.

LIRE LE PANORAMA EN FORMAT PDF

Ou vous pouvez demander une copie papier à l'IREF.

Archives

Micheline Labelle, membre honoraire de l’IREF, est citée dans «À l'aide, mon meilleur ami est raciste !», La Presse+, 10 août 2019

Line Chamberland, professeure au Département de sexologie, est citée dans «Corporatisme gai et fierté de façade: où est la limite?», Ici Radio-Canada Nouvelles, 9 août 2019

Carolle Simard, professeure au Département de science politique, est citée dans l’article «Publicités sur Facebook: les partis abattent leurs cartes», La Presse, 9 août 2019

Elle est aussi citée dans «Affaire SNC-Lavalin: Trudeau ne s'excuse pas», La Presse +, 15 août 2019

Notre membre doctorante Camille Robert est citée dans «Quand la charge mentale ne prend pas de vacances», Ici Radio-Canada Nouvelles, 8 août 2019

Rachel Chagnon, directrice de l’IREF et professeure au Département de sciences juridiques, était au «24/60» à Ici Radio-Canada, pour le segment «Comment le mouvement #MoiAussi a-t-il changé les rapports hommes-femmes» (débutant à 22 :25), le 8 février 2018

Martine Delvaux, professeure au Département d'études littéraires, signe dans le numéro d’été 2019 d’À bâbord ! un texte sur les ados militantes

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, était en entrevue au «15-18» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, à propos de l’augmentation du dévoilement des agressions sexuelles, 22 juillet 2019 (16h13)

- elle était aussi au téléjournal d’Ici Radio-Canada du 22 juillet sur le même sujet

Notre diplômée Andréanne Bissonnette est citée dans l’article «Avortement: nouvelles questions et vieux démons», Le Devoir, 20 juillet 2019

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires et membre de l’IREF, est citée dans l’article «Netflix supprime la scène de suicide de 13 reasons why», Le Devoir, 17 juillet 2019

Notre membre doctorante Véronique Pronovost est citée dans «Vincent Guzzo défend son choix de présenter le film Unplanned», Ici Radio-Canada Information, 10 juillet 2019

et en interview dans « Unplanned » : une controverse à l’affiche

Notre membre doctorante Véronique Pronovost signe «Les risques de la normalisation de la rhétorique anti-choix», une lettre ouverte cosignée par 61 organisations et 550 personnalités issues des milieux universitaire, communautaire, artistique, syndical, médical, journalistique et militant, dont plusieurs membres de l’IREF, La Presse+, 10 juillet 2019

Elle était également en entrevue à l’émission «Première heure» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 10 juillet 2019

Archives

 
IREF25 web