Partenaires / CollaborationsProtocole UQAM, Relais-femmes

L’UQAM a signé en 1982 une importante entente avec Relais-femmes, lequel représente un nombre important et diversifié de groupes de femmes au Québec. Ce Protocole UQAM/Relais-femmes géré au Service aux collectivités vise à répondre aux besoins de recherche, de formation, de vulgarisation et de consultation/expertise de ces groupes en faisant la liaison avec les ressources féministes de l’UQAM. Le Protocole s’inscrit dans la mission des services aux collectivités de l’UQAM qui vise des objectifs de démocratisation des savoirs auprès associations à but non lucratif poursuivant, dans une logique de promotion collective, des objectifs de développement à caractère économique, social, culturel, environnemental et communautaire.

L’IREF accorde une importance toute particulière aux activités qui se développent entre professeures et groupes de femmes dans le cadre de cette entente. Un comité conjoint regroupant de façon paritaire des professeures de l’IREF et des représentantes des groupes de femmes se réunit quelques fois par année afin de porter un regard d’ensemble sur les activités réalisées et d’identifier des préoccupations et des questions relatives aux femmes, aux rapports de sexe et aux féminismes pouvant donner lieu à des projets communs porteurs. Une agente de développement, responsable du Protocole, joue un rôle crucial pour faciliter le démarrage et le développement harmonieux de projets en partenariat compte tenu de critères rigoureux de pertinence sociale et de valeur scientifique.Celle-ci collabore étroitement avec l’IREF et siège à son Conseil à titre de personne ressource.

Ce secteur du Service aux collectivités soutient des formations d’intervenantes et de formatrices, des recherches participatives et des recherches-actions, des journées d’études et des colloques, des publications et des outils de transfert des connaissances en étroite relation avec l’action des groupes. Ces dernières années des réalisations ont porté sur des enjeux d’égalité et de justice sociale aussi importants que : le travail exploité des aides familiales, la discrimination des femmes des communautés ethnoculturelles sur le marché du travail, l’homophobie et les besoins des enfants des familles homoparentales en milieu scolaire, l’intervention en violence conjugale auprès des femmes autochtones, l’impact du libre échange sur le travail et les conditions de vie des femmes, l’hypersexualisation des jeunes à l’école, la persistance des stéréotypes sexistes dans les médias; les significations et conséquences de la tuerie de l’École Polytechnique, la montée de l’antiféminisme; les contraintes à la profession de réalisatrice dans les domaines cinématographique et télévisuel, les mythes et préjugés concernant les femmes âgées, les enjeux des technologies de l’information et de communication, recherche-action pour un régime de retraite des groupes communautaires et de femmes, etc.

L’ensemble des projets menés dans le cadre du Protocole UQAM/Relais-femmes, qui associent des professeures et étudiantes de l’IREF, contribuent à dynamiser la vie académique de l’IREF et lui assurent un solide ancrage dans les communautés qui agissent sur le terrain social et politique pour transformer les rapports sociaux de sexes.

Lyne Kurtzman
Agente de développement
Responsable du Protocole UQAM/Relais-femmes
(514) 987-3000 poste 4879
kurtzman.lyne@uqam.ca
http://www.sac.uqam.ca

La collection Tremplin des Cahiers de l’IREF maintenant en ligne en libre-accès!

L’Institut de recherches et d’études féministes annonce la mise en ligne de l’ensemble des Cahiers de la collection Tremplin!

collectionTremplin

Cette collection comprend les travaux de Mickael Chacha Enriquez (sociologie), Michèle Gaudreau (études littéraires), Ariane Gibeau (études littéraires), Martine Joyal (travail social), Sabrina Maiorano (histoire de l’art), Stéphanie Mayer (science politique), Kim Rondeau (histoire de l’art) et Gabrielle Trépanier-Jobin (communications).

Publication du Cahier de l'IREF, Collection Agora, no 8

Féminismes, sexualités et libertés sous la direction de Lori Saint-Martin, Thérèse St-Gelais et Caroline Désy.

Il s’agit du premier numéro des Cahiers de l’IREF qui est publié exclusivement en version numérique.

Archives

Le doctorant en sémiologie Bruno Laprade, aussi membre étudiant de l’IREF, est cité dans l’article «“Queerˮ, un flou clair pour les minorités sexuelles», Le Devoir, 20 juillet 2017

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, est citée dans «L’agression sexuelle se vit encore en silence», Le Devoir, 12 juillet 2017

Angelo Dos Santos Soares, professeur au Département d'organisation et ressources humaines, est cité dans «Hausse des problèmes de santé mentale : une situation qui est prise au sérieux», TVA nouvelles, 11 juillet 2017

Mélissa Blais, doctorante et chargée de cours à l’IREF, est citée dans l’article «Manspreading: pour en finir avec le syndrome des “couilles en cristalˮ», La Presse +, 1er juillet 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, est citée dans l’article «Simone Veil, l'inspiration de toute une génération de femmes», Le Devoir, 1er juillet 2017

Line Chamberland, professeure au Département de sexologie et titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie, est citée dans «Queer, ou l'éloge de la diversité sexuelle», Ici Radio-Canada, 23 juin 2017

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, et Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques, sont citées dans l’article «Le sexisme au quotidien»; Francine Descarries est aussi citée dans l’article « La pub sexiste, ce fléau » (Dossier sur le sexisme ordinaire), Gazette des femmes, 22 juin 2017

Archives

 
IREF25 web