Partenaires / CollaborationsProtocole UQAM, Relais-femmes

L’UQAM a signé en 1982 une importante entente avec Relais-femmes, lequel représente un nombre important et diversifié de groupes de femmes au Québec. Ce Protocole UQAM/Relais-femmes géré au Service aux collectivités vise à répondre aux besoins de recherche, de formation, de vulgarisation et de consultation/expertise de ces groupes en faisant la liaison avec les ressources féministes de l’UQAM. Le Protocole s’inscrit dans la mission des services aux collectivités de l’UQAM qui vise des objectifs de démocratisation des savoirs auprès associations à but non lucratif poursuivant, dans une logique de promotion collective, des objectifs de développement à caractère économique, social, culturel, environnemental et communautaire.

L’IREF accorde une importance toute particulière aux activités qui se développent entre professeures et groupes de femmes dans le cadre de cette entente. Un comité conjoint regroupant de façon paritaire des professeures de l’IREF et des représentantes des groupes de femmes se réunit quelques fois par année afin de porter un regard d’ensemble sur les activités réalisées et d’identifier des préoccupations et des questions relatives aux femmes, aux rapports de sexe et aux féminismes pouvant donner lieu à des projets communs porteurs. Une agente de développement, responsable du Protocole, joue un rôle crucial pour faciliter le démarrage et le développement harmonieux de projets en partenariat compte tenu de critères rigoureux de pertinence sociale et de valeur scientifique.Celle-ci collabore étroitement avec l’IREF et siège à son Conseil à titre de personne ressource.

Ce secteur du Service aux collectivités soutient des formations d’intervenantes et de formatrices, des recherches participatives et des recherches-actions, des journées d’études et des colloques, des publications et des outils de transfert des connaissances en étroite relation avec l’action des groupes. Ces dernières années des réalisations ont porté sur des enjeux d’égalité et de justice sociale aussi importants que : le travail exploité des aides familiales, la discrimination des femmes des communautés ethnoculturelles sur le marché du travail, l’homophobie et les besoins des enfants des familles homoparentales en milieu scolaire, l’intervention en violence conjugale auprès des femmes autochtones, l’impact du libre échange sur le travail et les conditions de vie des femmes, l’hypersexualisation des jeunes à l’école, la persistance des stéréotypes sexistes dans les médias; les significations et conséquences de la tuerie de l’École Polytechnique, la montée de l’antiféminisme; les contraintes à la profession de réalisatrice dans les domaines cinématographique et télévisuel, les mythes et préjugés concernant les femmes âgées, les enjeux des technologies de l’information et de communication, recherche-action pour un régime de retraite des groupes communautaires et de femmes, etc.

L’ensemble des projets menés dans le cadre du Protocole UQAM/Relais-femmes, qui associent des professeures et étudiantes de l’IREF, contribuent à dynamiser la vie académique de l’IREF et lui assurent un solide ancrage dans les communautés qui agissent sur le terrain social et politique pour transformer les rapports sociaux de sexes.

Lyne Kurtzman
Agente de développement
Responsable du Protocole UQAM/Relais-femmes
(514) 987-3000 poste 4879
kurtzman.lyne@uqam.ca
http://www.sac.uqam.ca

Une marche, deux parcours. À la mémoire des femmes de Polytechnique

Le 6 décembre 1989, la tragédie de l’École Polytechnique de Montréal a plongé le Québec dans le désarroi, touchant les femmes et les communautés universitaires à travers le monde. 14 femmes ont été tuées parce qu’elles avaient choisi d’occuper un espace traditionnellement réservé aux hommes. L’événement commémoratif Une marche, deux parcours. À la mémoire des femmes de Polytechnique vise à souligner que leurs initiatives et leurs contributions, même interrompues, participent à l’histoire de Montréal. Le 16 et 30 novembre 2019, de 13 h à 19 h, au Palais de Justice de Montréal (16 novembre) et au Centre Never Apart (30 novembre)

1marche2parcours

Lancement et table ronde sur féminisme et l’abolitionnisme pénal

Lancement et table ronde jeudi 21 novembre à 18h à la librairie L'Euguélionne.

pour elles toutes 21nov2019

Archives

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires, signe «Le mecs club», dans La Presse+, 20 octobre 2019

- Elle était à l’émission «Tout le monde en parle», pour y parler de son nouvel essai, Ici Radio-Canada télé, 20 octobre 2019

- Elle était aussi en entrevue à l’émission «Le 15-18» pour y parler des commentaires haineux reçus suite à son passage à «Tout le monde en parle», sur les ondes de la Première chaîne d'Ici Radio-Canada, 21 octobre 2019

- Et à l’émission «Pénélope» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 23 octobre 2019

- En entrevue sur TV5 Monde, 24 octobre 2019

Notre membre associé Michaël Lessard signe «Avoir le droit de définir sa mort?»
Le Devoir, 21 octobre 2019

Nora Nagels, professeure au Département de science politique, est citée dans l’article «Bolivie: Evo Morales en route vers un 4e mandat dans la controverse», Ici Radio-Canada Information, 19 octobre 2019

Yolande Cohen, professeure au Département d'histoire et membre de l'IREF, était en entrevue à «Plus on est de fous, plus on lit» à propos de son tout dernier ouvrage, sur la Première chaîne d'Ici Radio-Canada, 17 octobre 2019

Francis Dupuis-Déri, professeur au Département de science politique, signe «Il ne faut jamais lire les commentaires», sur Ricochet, 16 octobre 2019

Archives

 
IREF25 web