RechercheAlliance de recherche IREF/Relais-femmes

L’Alliance de recherche IREF/Relais-femmes sur le mouvement des femmes québécois (ARIR) s'est d’abord fait connaître sous le thème «Égalité, pluralité, solidarité, nouveaux défis des rapports sociaux de sexe». De 2005 à 2009, une subvention d’infrastructure du Fonds québécois de recherche société et culture lui a permis de se redéployer dans de nouvelles perspectives de recherche et de mobilisation.  

Elle a réuni, sous la direction scientifique de Francine Descarries, la coordination générale de Lyne Kurtzman et la coordination communautaire de Berthe Lacharité, quatre équipes de recherche rattachées à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM autour du thème Pensées et pratiques du mouvement des femmes québécois aujourd’hui : paradoxes et enjeux 

La programmation de l’ARIR comprenait deux volets complémentaires. L’un consacré à la réalisation de projets de recherche et l’autre à des activités de transfert et de valorisation des connaissances dans les milieux universitaire et communautaire.

L’ARIR s’est définie comme un lieu de mise en commun et d’approfondissement des travaux de recherche et des préoccupations stratégiques concernant les orientations, les pratiques et le potentiel de ralliement du féminisme et du mouvement des femmes québécois, dans un contexte où divers enjeux, paradoxes et contraintes confrontent au quotidien ses pratiques et remettent en question sa capacité à agir en une force relativement unifiée. 

 

Discours et interventions féministes : un inventaire des lieux

Chercheures :
  • Francine Descarries (sociologie)
  • Christine Corbeil (École de travail social)
Adj. de recherche :
  • Isabelle Marchand (chargée de cours)
  • Sandrine Ricci (professionnelle de recherche)
  • Mélissa Blais et Geneviève Szczepanik
Financement :
  • CRSH

La traite des femmes à des fins sexuelles au Québec

Chercheures :
  • Lyne Kurtzman (IREF)
  • Marie-Andrée Roy (science des religions)
Adj. de recherche :
  • Anahi Hudon-Morales
  • Sandrine Ricci (professionnelle de recherche)
Financement :
  • Condition féminine Canada

Diversité religieuse et solidarités féministes

Chercheure :
  • Marie-Andrée Roy (science des religions)
Adj. de recherche :
  • Joanie Bolduc
  • Catherine Saint-Germain Lefebvre
  • Anne Létourneau
Financement :
  • CRSH

Les modes d’organisation et pratiques du mouvement des femmes

Chercheures :
  • Danielle Fournier (École de service social, Univ. de Montréal)
  • Lise Gervais (Relais-femmes, coordonnatrice)
  • Johanne Saint-Charles (communication sociale et publique)
Adj. de recherche :
  • Marie-Ève Rioux-Pelletier
Financement :
  • PAFARC-UQAM

Table ronde : Représentations médiatiques des femmes en politique

Mardi 25 septembre 12h30-14h, Salle DS-1950

Avec : Caterine Bourassa-Dansereau (Département de communication sociale et publique), Marianne Théberge-Guyon (Doctorante en communication), Audrey Gosselin-Pellerin (Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie) , Isabelle Gusse (Département de science politique), Fatoumata Bernadette Sonko (Sciences de l’information) et Rachel Chagnon (IREF et Département des sciences juridiques). Animation : Pascale Navarro, auteure et chroniqueuse politique.

Table rondeReprésentationsmédiatiques 2018

Archives

Notre membre honoraire Micheline Labelle signe «Les partis politiques face aux modèles d’immigration et d’intégration», Le Devoir, 14 août 2018

Rachel Chagnon, directrice de l'IREF, et Sandrine Ricci, chargée de cours à l'IREF, sont citées dans «La riposte d’une Parisienne à des commentaires désobligeants devient virale», Le Devoir, 1er août 2018

Rachel Chagnon était également à l’émission «Le 15-18», pour discuter du «Dépôt d’une loi sur le harcèlement de rue en France» sur la Première chaîne d’Ici Radio-Canada, 1er août 2018 (à 16h38). Elle est aussi citée dans l'article «Mouvement #MOIAUSSI Pour que les victimes comptent vraiment», La Presse+, 30 juillet 2018

Lori Saint-Martin, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, écrit à son tour un texte dans Le Devoir «De la responsabilité des écrivains» suite à la démission de la directrice de la revue XYZ «refusant de cautionner un texte du prochain numéro dont la chute raconte une scène d’agression sexuelle». Le Devoir, 28 juillet 2018

Isabelle Boisclair, membre associée à l’IREF et professeure à l’Université de Sherbrooke, publiait le texte «Représentation du viol en littérature: pour dire quoi?» Le Devoir, 27 juillet 2018

Martine Delvaux, membre IREF et professeure au Département d’études littéraires, répondait aux questions dans l'article «Comment parler des violences faites aux femmes en littérature?» Le Devoir, 26 juillet 2018

Mélanie Millette du Département de communication sociale et publique et Rachel Chagnon, directrice de l’IREF, sont citées dans «La pilosité exposée dans une publicité», Le Devoir, 5 juillet 2018

Archives

 
IREF25 web