RechercheAlliance de recherche IREF/Relais-femmes

L’Alliance de recherche IREF/Relais-femmes sur le mouvement des femmes québécois (ARIR) s'est d’abord fait connaître sous le thème «Égalité, pluralité, solidarité, nouveaux défis des rapports sociaux de sexe». De 2005 à 2009, une subvention d’infrastructure du Fonds québécois de recherche société et culture lui a permis de se redéployer dans de nouvelles perspectives de recherche et de mobilisation.  

Elle a réuni, sous la direction scientifique de Francine Descarries, la coordination générale de Lyne Kurtzman et la coordination communautaire de Berthe Lacharité, quatre équipes de recherche rattachées à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM autour du thème Pensées et pratiques du mouvement des femmes québécois aujourd’hui : paradoxes et enjeux 

La programmation de l’ARIR comprenait deux volets complémentaires. L’un consacré à la réalisation de projets de recherche et l’autre à des activités de transfert et de valorisation des connaissances dans les milieux universitaire et communautaire.

L’ARIR s’est définie comme un lieu de mise en commun et d’approfondissement des travaux de recherche et des préoccupations stratégiques concernant les orientations, les pratiques et le potentiel de ralliement du féminisme et du mouvement des femmes québécois, dans un contexte où divers enjeux, paradoxes et contraintes confrontent au quotidien ses pratiques et remettent en question sa capacité à agir en une force relativement unifiée. 

 

Discours et interventions féministes : un inventaire des lieux

Chercheures :
  • Francine Descarries (sociologie)
  • Christine Corbeil (École de travail social)
Adj. de recherche :
  • Isabelle Marchand (chargée de cours)
  • Sandrine Ricci (professionnelle de recherche)
  • Mélissa Blais et Geneviève Szczepanik
Financement :
  • CRSH

La traite des femmes à des fins sexuelles au Québec

Chercheures :
  • Lyne Kurtzman (IREF)
  • Marie-Andrée Roy (science des religions)
Adj. de recherche :
  • Anahi Hudon-Morales
  • Sandrine Ricci (professionnelle de recherche)
Financement :
  • Condition féminine Canada

Diversité religieuse et solidarités féministes

Chercheure :
  • Marie-Andrée Roy (science des religions)
Adj. de recherche :
  • Joanie Bolduc
  • Catherine Saint-Germain Lefebvre
  • Anne Létourneau
Financement :
  • CRSH

Les modes d’organisation et pratiques du mouvement des femmes

Chercheures :
  • Danielle Fournier (École de service social, Univ. de Montréal)
  • Lise Gervais (Relais-femmes, coordonnatrice)
  • Johanne Saint-Charles (communication sociale et publique)
Adj. de recherche :
  • Marie-Ève Rioux-Pelletier
Financement :
  • PAFARC-UQAM

Conversations entre générations militantes féministes

Dans le cadre de l’exposition InterReconnaissance. Une mémoire citoyenne se raconte de l’Écomusée du fier monde, des féministes sont conviées à dialoguer entre les générations militantes sur les luttes menées hier et aujourd’hui au Québec. Ces conversations auront lieu entre Alexandra Pierre, Sylvie Paquerot, Louise Desmarais et Nesrine Bessaïh.

L’activité gratuite a lieu le vendredi 25 janvier 2019 de 13h30 à 18h30. Elle est organisée par Diane Lamoureux et Stéphanie Mayer en collaboration avec l’Institut de recherches et d’études féministes de l’UQAM ainsi que l’Écomusée du fier monde.

2019 Interreconnaissance

Archives

Marie-Andrée Roy, professeure au Département de sciences des religions, est citée dans «Médecins, artisans insoupçonnés de la canonisation des saints», Ici Radio-Canada nouvelles, 11 janvier 2019

Une étude de notre membre Chantal Francoeur, de l’École des médias, fait l’objet d’un article du journal Le Devoir, «Médias: forte hausse de la présence des relations publiques dans les articles», 10 janvier 2019

Camille Robert, doctorante en histoire et membre étudiante de l’IREF, est en entrevue dans «Le travail invisible ou l’enjeu oublié des féministes», Le Devoir, 3 janvier 2019

Véronique Pronovost, doctorante en science politique et membre étudiante de l’IREF est citée dans «Quand le “choixˮ est découragé», La Presse +, 3 janvier 2019

Véronique Pronovost, doctorante en science politique et membre étudiante de l’IREF est citée dans «Quand le “choixˮ est découragé», La Presse +, 3 janvier 2019

http://plus.lapresse.ca/screens/b2f2ad17-cc68-45cb-bfae-e759b86dcfea__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
Archives

 
IREF25 web