Équipes de rechercheGroupe interdisciplinaire de recherche sur l’antiféminisme (GIRAF)

Chercheur : Francis Dupuis-Déri
Co-chercheures, co-chercheur : Francine Descarries, Lori Saint-Martin, Frédérick Gagnon
Partenaires : L’R des centres des femmes du Québec, les Éditions du remue-ménage, et le Protocole UQAM/Relais-femmes du Service aux collectivités de l’UQAM.

Le GIRAF se veut un espace de convergence interdisciplinaire et de synergie de la recherche sur l’antiféminisme à l’UQAM, en plus d’offrir un cadre favorable au développement de nouveaux projets de recherche et de demandes de financement, de stimuler l’enseignement sur l’antiféminisme et de permettre à des étudiantes et des étudiants aux études supérieures qui se spécialisent sur ce sujet de s’insérer dans une équipe de recherche. Plus spécifiquement, le GIRAF poursuit quatre objectifs: (1) une mission de documentation historique, soit de la recherche sur les formes de l’antiféminisme dans l’histoire ; (2) le développement théorique critique, soit la production d’outils analytiques et conceptuels pour mieux étudier l’antiféminisme ; (3) la diffusion scientifique, principalement grâce à la collection «Observatoire de l’antiféminisme (aux éditions du Remue-ménage) et à des conférences et des publications, d’études sur l’antiféminisme contemporain et historique ; (4) la participation au débat public, par l’organisation de conférences publiques ou de conférences auprès d’organisations non-gouvernementales et de groupes sociaux concernés, et la diffusion de textes dans les médias grand public et les médias alternatifs.

Conversations entre générations militantes féministes

Dans le cadre de l’exposition InterReconnaissance. Une mémoire citoyenne se raconte de l’Écomusée du fier monde, des féministes sont conviées à dialoguer entre les générations militantes sur les luttes menées hier et aujourd’hui au Québec. Ces conversations auront lieu entre Alexandra Pierre, Sylvie Paquerot, Louise Desmarais et Nesrine Bessaïh.

L’activité gratuite a lieu le vendredi 25 janvier 2019 de 13h30 à 18h30. Elle est organisée par Diane Lamoureux et Stéphanie Mayer en collaboration avec l’Institut de recherches et d’études féministes de l’UQAM ainsi que l’Écomusée du fier monde.

2019 Interreconnaissance

Archives

Marie-Andrée Roy, professeure au Département de sciences des religions, est citée dans «Médecins, artisans insoupçonnés de la canonisation des saints», Ici Radio-Canada nouvelles, 11 janvier 2019

Une étude de notre membre Chantal Francoeur, de l’École des médias, fait l’objet d’un article du journal Le Devoir, «Médias: forte hausse de la présence des relations publiques dans les articles», 10 janvier 2019

Camille Robert, doctorante en histoire et membre étudiante de l’IREF, est en entrevue dans «Le travail invisible ou l’enjeu oublié des féministes», Le Devoir, 3 janvier 2019

Véronique Pronovost, doctorante en science politique et membre étudiante de l’IREF est citée dans «Quand le “choixˮ est découragé», La Presse +, 3 janvier 2019

Véronique Pronovost, doctorante en science politique et membre étudiante de l’IREF est citée dans «Quand le “choixˮ est découragé», La Presse +, 3 janvier 2019

http://plus.lapresse.ca/screens/b2f2ad17-cc68-45cb-bfae-e759b86dcfea__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
Archives

 
IREF25 web