• Identité visuelle de l’IREF 2022

Étiquette : appel à participation

Appel à candidatures – Direction adjointe à la recherche à l’IREF

Direction adjointe à la recherche (un dégrèvement pour l’année 2023)

Candidature reçue et retenue :

Chiara Piazzesi, Département de sociologie (avec l’appui de Julie Lavigne et de Elsa Galerand)

Le mandat de la direction adjointe à la recherche à l’IREF est le suivant :

  • Favoriser l’émergence et l’accueil de regroupements concertés de chercheur·e·s féministes;
  • Travailler à l’organisation de séminaires et de conférences dans le champ de recherches et d’études féministes, ouverts à l’ensemble de la communauté universitaire;
  • Susciter, soutenir, promouvoir et rendre visibles les activités de recherche développées par les membres dans le champ des études féministes;
  • Promouvoir et coordonner les relations d’échanges, de concertation et de collaboration entre  les  chercheur·e·s  de  l’UQAM  dans  le  champ  de  recherches  et  d’études  féministes  et développer les relations avec l’extérieur; 

Pour l’année 2023, plus concrètement, il s’agit d’ :

  • Assister aux rencontres mensuelles du comité de direction;
  • Assister aux 4 rencontres du Conseil de l’IREF
  • Représenter l’IREF aux rencontres du Conseil scientifique du RéQEF.
  • Travailler à la recherche de financement pour soutenir les principaux projets en cours :
    • Le portail BiblioFEM réalisé en collaboration avec le service des bibliothèques de l’UQAM et l’OFDIG. Ce portail de recherches de références bibliographiques en études féministes permettra la diffusion de littératures scientifiques et de littératures grises en études féministes, en libre accès, en facilitant la recherche, la consultation et le croisement des informations;
    • La publication de textes traduits : « Pour une diversification des voix féministes dans l’enseignement francophone : traduction de textes théoriques à des fins pédagogiques »;
    • Le développement de conférences issues des recherches menées dans le cadre du Protocole Relais-femmes et données par des personnes représentantes des groupes communautaires dans les cours FEM afin de mieux intégrer dans la formation la dimension recherche – action et ses retombées scientifiques;
    • Pérenniser le poste de direction adjointe à la recherche

Appel à contributions FéminÉtudes no.24 (prolongé jusqu’au 1er août 2022)

*APPEL PROLONGÉ JUSQU’AU 1er AOÛT 2022*

https://www.facebook.com/events/1062469207685976 appel PROLONGÉ JUSQU’AU 1er août 2022

Les anciens numéros de la revue sont disponibles en libre accès sur le site de lIREF : https://iref.uqam.ca/revue-feminitude/

Cliquez ici pour d’autres appels à contributions https://iref.uqam.ca/appels-a-participations/

Appel de textes: Cahiers de l’IREF «40 ans du Protocole UQAM/Relais-femmes»


Qu’est-ce qui se bricole au Protocole UQAM/Relais-femmes?

40 ans de retombées au service des savoirs et de l’action féministes

Pour les textes de cette publication dans les Cahiers de l’IREF, un accent particulier mis sur leurs retombées concrètes des projets de recherche-action. Dans ce contexte, cette publication vise non seulement à rassembler, mais aussi à approfondir les retombées scientifiques et sociopolitiques des projets, le tout afin de faire valoir leur impact entrecroisé et structurant pour la recherche-action partenariale au Québec et leurs effets concrets sur les femmes* dans leurs pluralités.

Tous les détails de l’appel de textes ici

Votre proposition (300 mots) doit identifier :
o Les personnes autrices et collaboratrices du texte, leurs coordonnées et le
nom/coordonnées de la personne-contact principale, qui sera responsable des relais
avec l’ensemble de l’équipe partenariale
o Le ou les projets sur lesquels portera votre texte
o Si vous entrevoyez soumettre des contenus médiatiques complémentaires et si oui,
préciser leur nature (images, vidéos, podcasts, URLs, etc.)
Les propositions émanant de membres de l’IREF et/ou du RéQEF et impliquant différentes
personnes actrices du partenariat comme co-autrices ou collaboratrices du texte (professeures,
groupes, étudiantes…) sont particulièrement encouragées.
Échéancier :
o 9 juin 2022 : transmission de votre proposition (300 mots)
o Fin-juin 2022 : sélection des propositions par le Comité scientifique, réponse et
transmission du protocole de rédaction
o 15 octobre 2022 : remise de la première version de votre texte (5000 mots, tout inclus)
et des biographies de chacune des personnes autrices (150 mots)
o 15 novembre 2022 : retour par le Comité scientifique des propositions de modification
à votre texte, s’il y a lieu
o 20 décembre 2022 : remise de la version finale de votre texte.
o Mars 2023 : lancement dans la collection des Cahiers de l’IREF à l’UQAM

Offres d’emplois et appels à communications en études féministes

L’IREF publie régulièrement des offres d’emplois et des appels à contributions en lien avec les études féministes ou pour des personnes qui étudient en études féministes. Consultez régulièrement la page : https://iref.uqam.ca/appels-a-participations/

Étudier en études féministes à l’UQAM, par le biais d’un certificat ou d’un baccalauréat par cumul ou d’un baccalauréat avec concentration en études féministes peut contribuer à mieux outiller les étudiant·e·s dans leur compréhension des rapports sociaux de sexe et des enjeux d’égalités et d’inclusivités dans des organisations où ces personnes seront amenées à travailler. De nombreux organismes publics et privés ont développé des programmes spécifiques d’égalité en emploi et rechercheront ce type de diplômé·e·s particulièrement sensibles à ces enjeux sociaux.

Possibilités d’emploi en études féministes

«Chaque histoire compte»: appel à participation

La Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles en milieu d’enseignement supérieur (VSSMES) lance un appel à participation à une recherche sur la Trajectoire de dévoilement des personnes ayant vécu du harcèlement et des violences sexuelles à l’université.

Les recherches récentes ont montré que plus d’une personne sur trois a vécu des violences sexuelles à l’université. Pourtant, très peu d’entre elles parlent de la situation à leur institution.

Certaines personnes sont plus à risque de vivre des violences sexuelles à l’université : les femmes, les personnes de la diversité sexuelle et de genre, les personnes racisées, les personnes autochtones, les personnes en situation de handicap et les étudiant.es de l’international.

Cette recherche vise à mieux comprendre le parcours des personnes qui ont parlé de l’événement à une personne, une ressource ou une instance de leur université, depuis septembre 2019, au Québec, au Nouveau Brunswick et en Ontario.

Les histoires partagées permettront d’élaborer des recommandations pour la prise en charge et pour les programmes de prévention dans les universités. Chaque histoire compte pour comprendre comment les dévoilements se passent concrètement. Nous voulons savoir si les universités vont dans la bonne direction ou s’il faut faire des ajustements.

Comment savoir si je peux participer à cette recherche ? 

  • J’ai vécu une situation de harcèlement ou de violence sexuelle en milieu universitaire, par une personne affiliée à la même université que moi. 
  • J’ai parlé de cette situation à une instance ou une ressource de mon université depuis septembre 2019 (Instances universitaires spécialisées, ressources humaines, associations étudiantes, syndicats, supérieur.e hiérarchique, superviseur.e…). 
  • J’ai vécu cette situation pendant que j’étudiais ou travaillais dans une université du Québec, de l’Ontario ou du Nouveau Brunswick.
  • Je peux participer même si je ne fréquente plus cette université.
  • Il n’est pas nécessaire d’avoir déposé une plainte formelle à l’instance spécialisée de l’université.

En quoi consiste ma participation ?

La participation au projet consiste à une entrevue de 1h30 par visioconférence ou par téléphone. Nous aborderons votre expérience de dévoilement de la situation vécue dans votre université ainsi que votre perception de ce processus. Tous les renseignements recueillis sont confidentiels, aucune information ne permettra de vous identifier lors de la diffusion des résultats. 

Comment participer à la recherche ?

Vous pouvez communiquer avec Ludivine Tomasso, coordinatrice du projet dans l’équipe de la Chaire de recherche, par courriel, message texte ou téléphone : tomasso.ludivine@uqam.ca514-816-2067

Vous pouvez laisser vos coordonnées sur le formulaire et nous vous recontacterons au plus vite :https://bit.ly/2Tsc96k


Équipe de recherche et partenaires

Manon Bergeron, Chercheure principale, Université du Québec à Montréal 
Isabelle Auclair, Université de Laval
Karine Baril, Université du Québec en Outaouais
Rachel Chagnon, Université du Québec à Montréal
Isabelle Daigneault, Université de Montréal
Jacinthe Dion, Université du Québec à Chicoutimi
Martine Hébert, Université du Québec à Montréal 
Alexa Martin Storey, Université de Sherbrooke
Simon Lapierre, Université d’Ottawa
Geneviève Paquette, Université de Sherbrooke
Marie-Andrée Pelland, Université de Moncton
Sandrine Ricci, Université du Québec à Montréal
Lise Savoie, Université de Moncton
CALACS de l’Ouest-de-l’île
L’Élan-CALACS
Centre d’agression sexuelle – Moncton 
Réseau d’Action des Femmes Handicapées (RAFH-DAWN)
Groupe d’Aide sur le Harcèlement au Travail (GAIHST)
Conseil Québécois LGBT
Lyne Kurtzman, Service aux collectivités de l’UQAM

Ce projet de recherche est financé par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).  Ce projet de recherche a été approuvé par le comité d’éthique de la recherche de l’UQAM.

Institut de recherches et d’études féministes

Créé en 1990, l’Institut de recherches et d’études féministes a pour mission de promouvoir et de développer la formation et la recherche féministes dans une perspective interdisciplinaire. Il constitue un regroupement de plus de 750 membres professeur·e·s, chercheur·e·s, chargé·e·s de cours, professionnel·le·s, étudiant·e·s de l’UQAM, ainsi que des professeur·e·s et des membres associé·e·s.

Coordonnées

Institut de recherches et d’études féministes
Local VA-2200
210, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L1