Auteur : van_der_a

Véronique Leduc, membre professeure de l’IREF, reçoit la médaille du service méritoire de la Gouverneure générale du Canada

Félicitations à Véronique Leduc, professeure au Département de communication sociale et publique, pour l’octroi de la médaille du service méritoire de la Gouverneure générale du Canada !

« Cette distinction honorifique, parmi les plus hautes au pays, lui a été remise par la Gouverneure générale du Canada, Julie Payette, pour son implication qui vise à briser les barrières de l’exclusion sociale et à renforcer l’accessibilité aux études supérieures et à la culture pour les personnes sourdes et malentendantes. »

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE DANS ACTUALITÉS UQAM

Lyne Kurtzman, membre professionnelle de l’IREF, est honorée par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture

Félicitations à Lyne Kurtzman, agente de développement au Service aux collectivités et membre professionnelle de l’IREF, qui a reçu le Prix d’excellence des professionnels et professionnelles de recherche pour l’année 2020 du FRQSC.

«De 2000 à 2010, «prêtée» par le SAC, la professionnelle se retrouve à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM. Elle y occupe le poste de coordonnatrice générale de l’Alliance de recherche IREF/Relais-femmes (ARIR), consacrée au transfert et à la valorisation des connaissances dans les milieux universitaire et communautaire. «J’étais en terrain connu, observe-t-elle, car l’approche de l’Alliance était directement inspirée de celle du SAC.» L’IREF lui confie également le poste de responsable de la recherche. «Jusque-là, l’Institut avait surtout axé son développement sur la formation en études féministes et souhaitait donner une nouvelle impulsion aux activités de recherche.»

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE DANS ACTUALITÉS UQAM

Heidi Barkun, candidate à la maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM avec concentration en études féministes, boursière Bronfman

Félicitations à Heidi Barkun, candidate à la maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM avec concentrations en études féministes, lauréate de la prestigieuse bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain.

«Artiste transdisciplinaire, celle qui termine également une concentration de deuxième cycle en études féministes explore les constructions identitaires par la pratique de l’installation contextuelle au moyen de la voix, du texte, des objets et des lieux, qui agissent comme des médias de résistance aux définitions normatives. L’attention portée à son infertilité dans ses œuvres récentes découle de quatre ans de traitements infructueux de fécondation in vitro (FIV).

Au printemps 2020, Heidi Barkun proposait, dans la petite salle attenante à la Galerie de l’UQAM, une incursion dans le monde de la FIV avec l’exposition LET’S GET YOU PREGNANT! Une installation sonore d’une durée de six heures présentait une trentaine de témoignages, dont le sien, de femmes ayant fait l’expérience de traitements de fertilité infructueux.»

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE DANS ACTUALITÉS UQAM

Il est possible de s’inscrire au cours en ligne FEM300F «Initiation pluridisciplinaire aux études féministes» en tant qu’étudiant·e libre ou auditeur·trice à l’automne 2020

UQAM – SESSION D’AUTOMNE 2020 – NOUVEAU COURS EN LIGNE FEM300F – Initiation pluridisciplinaire aux études féministes

Les samedis de 09h30 à 12h30 du 8 septembre 2020 au 21 décembre 2020

Ce cours en ligne s’adresse surtout à des personnes débutantes en études féministes et pour les travaill·eurs·euses qui cherchent une formation qui se donne la fin de semaine. Le cours FEM300F est un cours d’initiation (il n’est donc pas pensé pour des personnes qui ont déjà suivi plusieurs cours universitaires en études féministes). Le cours permettra une exploration en petits groupes sous forme de débats sur l’actualité à travers les différentes disciplines qui posent des questions sur les inégalités de genre et les identités qui font l’objet de marginalisations et de discriminations.

Objectifs généraux : Dans ce cours d’initiation, les étudiant·e·s développeront plusieurs habiletés pour mener à bien une recherche, enrichir leurs aptitudes communicationnelles (sous la forme d’exposés oraux), comprendre les principaux apports des études féministes au sein de différentes disciplines (sociologie, psychologie, droit, sciences politiques, éducation, littérature, arts, etc.), saisir la richesse pluridisciplinaire de ces enjeux.

À l’issue de ce cours, les étudiant·e·s seront capables de :

  • Saisir les principaux concepts-clés utilisés en études féministes à travers différentes disciplines.
  • Considérer l’apport des études féministes aux savoirs à travers les diverses contributions des milieux universitaires, communautaires et militants. 
  • Développer des aptitudes méthodologiques et communicationnelles propres à faciliter la compréhension de ces enjeux. 
  • Élaborer une recherche documentaire sur une thématique pluridisciplinaire dans le champ des études féministes.
  • Mobiliser les compétences et les connaissances associées aux études féministes pour analyser un évènement de l’actualité.

Objectifs spécifiques : À la fin du cours, l’étudiant·e sera capable de :

  • Démontrer une compréhension générale des concepts sollicités.
  • Défendre un point de vue critique et le soutenir judicieusement.
  • Discuter des principaux enjeux actuels spécifiques aux études féministes.

Pour toutes questions, communiquez avec l’Institut de recherches et d’études féministes à l’UQAM. Courriel cert.etudes.feministes@uqam.ca

Il est possible de s’inscrire au cours FEM300F uniquement en tant qu’étudiant·e libre ou auditeur·trice ou de faire une demande d’admission au certificat en études féministes à temps plein ou temps partiel jusqu’au 1er août 2020

Changements au sein de l’équipe de direction de l’IREF en date du 1er juin 2020

Thérèse St-Gelais est maintenant directrice de l’IREF et Geneviève Pagé occupe le poste de directrice de l’Unité des programmes en études féministes.

Notez aussi que Josée Lavigueur est revenue à son poste d’agente à la gestion des études et secrétaire de direction.

Toute l’équipe souhaite remercier vivement Rachel Chagnon pour son engagement à la direction de l’IREF depuis janvier 2014! Vous pouvez lire sa lettre d’au revoir ici.

Découvrir les mémoires et les thèses en études féministes des membres étudiant·e·s diplômé·e·s de l’IREF

Dans le menu «Diplômé·e·s» dans la colonne de gauche de notre site web, vous pouvez découvrir et lire en ligne les mémoires de maîtrise et les thèses de doctorat en études féministes des membres étudiant·e·s de l’IREF diplômé·e·s aux concentrations de 2e cycle (F003) et de 3e cycle (F016).

Concentration 2e cycle (F003) – 188 diplômé·e·s à la maîtrise avec la concentration en études féministes depuis 1995.

Concentration 3e cycle (F016) 19 diplômé·e·s au doctorat avec la concentration en études féministes depuis 2013.

Renouvellement de la subvention FRQSC du Réseau québécois en études féministes (RéQEF)!

Félicitations à nos collègues de l’équipe du Réseau québécois en études féministes (RéQEF) pour son renouvellement de la subvention du FRQSC pour les 7 prochaines années!

Ancré au sein de l’IREF de l’UQAM, le RéQEF est le plus important réseau universitaire féministe de la francophonie, au carrefour des universités, des disciplines et des perspectives théoriques. Cette réussite démontre bien toute la pertinence dans le champ des recherches et des études féministes.

Faire un tour dans les archives de l’IREF…

  • Conférence : «Retour du sacré et politique des différences culturelles» avec Haideh Moghissi, professeure de sociologie et d’équité à l’Université York, Lauréate de la Fondation Trudeau 2011. Conférence en anglais, captation du 3 octobre 2012. Présentation par Sylvie Paré, IREF
  • Conférence de Joan W. Scott : «The Uses and Abuses of Gender». Conférence présentée en anglais le 18 octobre 2012, animation par Rachel Chagnon, IREF
  • Maria Nengeh Mensah en entrevue à Canal Savoir en 2012 à propos de l’ouvrage Luttes xxx qu’elle a co-dirigé, un recueil de textes ayant marqué le mouvement des travailleuses du sexe
  • Capsule vidéo sur l’histoire de l’IREF (1990-2015), avec Francine Descarries, Louise Cossette et Julie Lavigne, 2017
  • Les disciplines académiques au prisme du féminisme, premier épisode : « Psychologie et féminisme », avec Louise Cossette, professeure au Département de psychologie de l’UQAM
  • Les disciplines académiques au prisme du féminisme, deuxième épisode : « Sociologie et féminisme », avec Francine Descarries, professeure au Département de sociologie de l’UQAM 
  • Les disciplines académiques au prisme du féminisme, troisième épisode : « Littérature et féminisme », avec Lori Saint-Martin, professeure au Département d’études littéraires de l’UQAM 
  • Les disciplines académiques au prisme du féminisme, cinquième épisode : « Droit et féminisme », avec Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques de l’UQAM et directrice de l’IREF de 2014 à 2020
  • Les disciplines académiques au prisme du féminisme, sixième épisode « Science politique et féminisme », avec Geneviève Pagé, professeure au Département de science politique et nouvelle directrice de l’unité de programmes en études féministes à l’IREF à compter du 1er juin 2020
  • Les disciplines académiques au prisme du féminisme, septième épisode « Histoire de l’art et féminisme » avec Thérèse St-Gelais, professeure au Département d’histoire de l’art et nouvelle directrice de l’IREF depuis le 1er juin 2020
  • Le 30 mai 2019, nous avons tenu une demi-journée d’études sur les Injustices épistémiques à l’occasion de laquelle Amandine Catala, professeure au Département de philosophie, a fait un survol du concept.

«De la grippe espagnole à la COVID-19» Magda Fahrni dresse des parallèles entre les deux pandémies

L’historienne et membre professeure de l’IREF Magda Fahrni dans les Actualités UQAM : «Le souvenir de cette pandémie, la plus meurtrière de l’histoire moderne, est bien ancré dans notre imaginaire collectif, souligne la professeure du Département d’histoire Magda Fahrni. On avait déjà connu des épidémies d’influenza avant 1918, comme celle de 1888, mais aucune n’avait eu l’ampleur de la grippe espagnole» lire la suite de l’article

Un message de la doyenne de la Faculté des sciences humaines en temps de COVID-19

L’IREF et les programmes en études féministes sont rattachées à la Faculté des sciences humaines de l’UQAM. Le 23 avril 2020, la doyenne, Josée S. Lafond, s’adressait à ses quelque 5000 étudiantes et étudiants.

« Nous désirons vous encourager à la poursuite et à la réussite de vos études malgré cette terrible et inattendue pandémie au COVID-19 qui nous place dans une situation que nous n’avons jamais vécue auparavant. (…) Vous êtes la principale raison de toutes les mesures que nous mettons en place depuis plus d’un mois. », a-t-elle souligné.

Elle en a également profité pour remercier le corps enseignant, les personnes chargées de cours et le personnel de soutien. « Dès la semaine qui a suivi la suspension des activités à l’UQAM, la plupart des membres du personnel de soutien, nos professeurs et nos chargés de cours étaient déjà à pied d’œuvre, en télétravail, de leur résidence, afin de maintenir nos divers services, répondre aux questions et favoriser la suite des apprentissages du trimestre d’hiver.

J’ai été particulièrement impressionnée par leur solidarité, ainsi que la vitesse avec laquelle toutes et tous se sont efforcés d’offrir leur prestation de travail, d’autant que cette situation les frappait aussi de plein fouet.

Ce n’est pas peu dire ! Je leur en suis d’ailleurs très reconnaissante. Nous évoluons ensemble dans un esprit d’entraide, de respect et de compréhension. En fait c’est ça la Faculté des sciences humaines! C’est ça l’UQAM! »

Pour écouter la doyenne, cliquez ici

Institut de recherches et d’études féministes

Créé en 1990, l’Institut de recherches et d’études féministes a pour mission de promouvoir et de développer la formation et la recherche féministes dans une perspective interdisciplinaire. Il constitue un regroupement de plus de 400 membres professeures, chercheures, chargées de cours, professionnelles, étudiantes et étudiants de l’UQAM, ainsi que des professeures et des membres associées.

Suivez-nous

Coordonnées

Institut de recherches et d’études féministes
Local VA-2200
210, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L1